bandeau campagne 2022 : RÉagissons
Recevoir des infos
Le MagDes idées pour construire demain
Mode d'emploi

Comment accompagner les jeunes dans leurs projets ?


Face aux crises qui traversent nos sociétés, la jeunesse est la première concernée. Comment le vit-elle ? Leurs réactions sont à l’image du monde, complexes et plurielles. Tiraillée entre la recherche de sens et le besoin de sécurité, entre le désir d’engagement collectif et le poids de l’individualisme contemporain, entre la nécessité de résoudre les grands défis du siècle et la volonté de vivre l’instant présent, la jeunesse cherche les chemins vers un avenir plus écologique, plus solidaire.

Depuis 15 ans, le Mouvement Colibris aide les individus et les collectifs qui souhaitent participer à la bascule de la société. Cette année, avec le programme « Jeun’ESS en transition » (ESS pour économie sociale et solidaire), nous accompagnons une vingtaine de jeunes, de 18 à 30 ans, qui souhaitent développer un projet d’intérêt général. Notre objectif : leur fournir les ressources nécessaires à la création et à la pérennisation de leur projet.

Colibris lance son programme Jeunes !

Convaincu qu’au sein des jeunes générations réside un potentiel qui ne demande qu’à être entendu et soutenu, le Mouvement Colibris souhaite aller à leur rencontre pour construire avec elles un monde différent et désirable pour toutes et tous. Démarré en janvier 2022, le « Programme Jeunes » s’articule autour de 3 axes :

1. Aller à la rencontre des jeunes, leur permettre d’exprimer leurs peurs, leurs aspirations, leurs coups de gueules et les solutions auxquelles ils et elles croient. Treize rencontres locales et trois agoras régionales sont prévues.

2. Soutenir celles et ceux qui veulent agir, notamment par le biais du programme d’accompagnement « JeunESS en transition » destiné aux 18-30 ans.

3. Porter haut et fort leurs paroles, leurs aspirations et leurs solutions, par la co-construction du 3e numéro de la revue 90° consacré aux jeunes, ainsi qu’une agora nationale fin 2023.

Ce programme est soutenu par la Fondation SNCF.

L’accompagnement est structuré autour d’une série de rencontres et de modules de formation, qui permettent d’aborder les points essentiels dans la création d’un activité au service de l’intérêt général : identification du besoin auquel on souhaite répondre, recherche de soutiens locaux (élus, structures adaptées, collectifs citoyens...), réalisation du business plan, structuration juridique, recherche de financement, mise en œuvre des activités...

L’ensemble du programme est coconstruit avec les parties prenantes, et adapté aux besoins de chaque projet. Il répond ainsi à l’ensemble des réalités que vivent les porteur·euse.s de projets et permet à chacune et à chacun de se développer à son rythme.

Des mentors bénévoles au service des porteur·euses de projets

L’équipe d’accompagnement se compose de permanents de l’association Colibris, mais également d’une douzaine de personnes bénévoles, les mentors.

Julia, Jennifer, Charlotte, Philippe, Victorine, Catalina, Soizic… Venues des quatre coins de la France, ils et elles ont des profils riches de diversité et de compétences : ancienne accompagnatrice, coach, technicienne de collectivité, consultante en gouvernance, juriste, professeure, membre d’associations locales… Ces bénévoles pourront suivre un ou plusieurs projets, et proposer un accompagnement tant humain (motivation, identification des besoins, mise en réseau…) que technique (stratégie, juridique, financier...).

Le difficile exercice du "pitch", présentation rapide de son projet

Des rencontres régulières, pour apprendre et échanger

La première rencontre s’est tenue les 3 et 4 juin dernier, à l’Académie du Climat à Paris. Au programme : pitchs des projets en 3 minutes ; des formations (« se situer dans l’ESS » et « problématiques territoriales et mission sociale de son projet ») ; le témoignage de Julien Boucher, directeur des Fermes d’Espoir, sur son parcours de création de structure, et des ateliers collaboratifs sur la posture entrepreneuriale : positionnements personnels, bonnes pratiques et outils.

Julien Boucher, directeur des Fermes d'Espoir, échange avec les jeunes

Cette journée était pour certain·es une première fois à plus d’un titre : première expression publique sur son projet, premier accompagnement, première rencontre avec d’autres personnes dans le même cas...

Les participant·es ont pu échanger, sur leurs projets, leurs envies, leurs besoins (en méthodologie, administratif, comptabilité, en foncier, en rencontres...), mais aussi sur les freins qu’ils peuvent rencontrer (manque d’organisation, le facteur humain, le jugement, les normes...), ou encore les menaces (le changement climatique, la concurrence, le burn-out...)

Quelles seront les prochaines étapes ?

- Les premiers rendez-vous entre mentors et jeunes, pour identifier et faire remonter les besoins de chaque projet, construire des plans d’accompagnement personnalisés, organiser une feuille de route et un rétroplanning pour les prochains mois ;

- Un webinaire de codéveloppement avec les jeunes dans l’été, et peut-être un webinaire métier avec un·e expert·e de sa thématique ;

- Une rencontre courant septembre, centrée sur les besoins exprimés par les jeunes. Elle aura vraisemblablement lieu dans un refuge en montagne !

Nous vous tiendrons informé·es prochainement du cheminement de ces belles personnes et de leurs projets !

Pour aller + loin

- Découvrez tous les projets et leurs porteur·euses


Crédits photos : Adélie Tirel (CC-BY-SA) sauf chapô, ©Joachim-Grant.

Merci à l’Académie du Climat de nous avoir accueillis pour cette rencontre !

Commentaires

Cet article vous a donné envie de réagir ?

Laissez un commentaire !