Le MagDes idées pour construire demain

FOCUS : La Semeuse à Aubervilliers

Quelle place fait-on au monde vivant dans nos villes ?

Le 5 avril 2017

Il y a sept ans, l’artiste et architecte Marjetica Potrča souhaitait y réfléchir, avec l’urbaniste Guillain Roussel et RozO Architectes, en lançant le projet La Semeuse ou le devenir indigène.

Leur intention : mettre en relation la diversité végétale et culturelle au sein de la ville d’Aubervilliers. Le projet s’est structuré autour d’un espace jardiné ouvert à la population. Simples sacs de chantier faisant office de jardinières au départ, Margaux Vigne et l’agence Bloc Paysage ont par la suite dessiné et construit un véritable jardin, avec parcelle cultivée, pergola et plantations en bacs. Depuis mai 2016, Ariane Leblanc prolonge l’expérimentation autour de nombreux ateliers de pratiques et découvertes, entre artistes, urbanistes, jardiniers professionnels et amateurs – dont de nombreux scolaires. 

« Le jardin, explique la coordinatrice, est un élément signalétique fort pour les Laboratoires d’Aubervilliers, une articulation entre la population et ce lieu culturel singulier inscrit au cœur de la ville. La Semeuse vise aussi à revaloriser l’espace bétonné et engazonné. Tel un filtre entre la rue et le bâtiment des Laboratoires, produisant une relation intermédiaire entre intérieur et extérieur, entre bâti et non-bâti, le jardin souhaite susciter l’envie de s’approprier la ville de manière durable. » Avec, entre autres activités, des séances de trocs de graines et d’échanges d’expériences, une réflexion sur les OGM et l’appropriation privée des semences, mais aussi sur l’architecture, l’urbanisme et l’écologie. 

Retrouvez leur calendrier d’activités

Commentaires

Cet article vous a donné envie de réagir ?

Laissez un commentaire !