Le MagDes idées pour construire demain

G960, un grand pas vers la démocratie participative

Dans notre vie, tout change à une vitesse incroyable. Pourtant, on dirait que la politique se pratique toujours de la même manière depuis Napoléon ! Concrètement, qu’est devenu le pouvoir réel des politiciens, depuis que la finance décide de la marche du monde et a inféodé ses dirigeants nationaux ? Etant en démocratie représentative, nous sommes censés être représentés par ceux que nous avons élus. La question est donc : « ces personnes nous représentent-elles vraiment ? ». 

A bien y réfléchir, les politiciens professionnels sont peut-être les moins bien placés pour imaginer les solutions et même pour faire de la politique, dans le sens noble du terme. Trop de pression et de peurs, trop de goût du « pouvoir sur », souvent trop de compromissions. L’alternative existe pourtant, en particulier avec le G1000, qui représente un pas fondamental vers la démocratie participative. Un G1000, ce sont mille personnes représentatives de la société, qui se regroupent. Animées par des professionnels de l’intelligence collective, elles réfléchissent aux thèmes les plus importants, ce qui donne lieu à des propositions concrètes qui peuvent aller jusqu’à être votées et mises en place. 

A ce jour, des G1000 ont été menés en Islande (où il a inspiré la nouvelle constitution !), en Belgique (en pleine crise démocratique, après plus de 500 jours sans gouvernement) et aux Etats-Unis (pour décider de la nouvelle destination du "Ground Zero", le site des anciennes "Tours Jumelles"). Il est question d’organiser le premier G1000 en France, en 2014. Il y portera probablement le nom de "960" : 960 citoyens seront rassemblés en un lieu, et en liaison à distance avec tous les autres citoyens volontaires.

Poussons l’utopie un cran plus loin : et si c’était l’occasion de créer cette « vision partagée » qui nous manque cruellement ? Sans vision partagée, pas de sens. Et, en l’absence de sens, on n’a pas envie de se mobiliser. Créer une vision partagée, c’est répondre à la question : où voulons-nous aller, ensemble ? Quel « avenir désirable » souhaitons-nous dessiner ? Par là même, ce serait une réponse à la crise politique qui grandit, effrayante : entre désenchantement de la gauche et faillite de la droite, les populismes et extrêmes de tous bords rallient des masses grandissantes, et menacent nos sociétés.

Soutenir l’organisation d’un G960 ou la revendiquer, c’est participer à créer le modèle démocratique dont la Terre et l’Humanité ont besoin. Bien sûr, ces nouveaux processus ont la jeunesse et l’imperfection de leur émergence toute fraîche, mais ils illustrent parfaitement la pensée de Patrick Viveret, philosophe altermondialiste, qui scande que pour changer le monde, nous avons besoin de suivre le modèle REV : Résistance créative – Expérimentation anticipative – Vision transformatrice.

Passons à l’action !

Fabien Rodhain, Ecrivain et expert en intelligence collective  – www.fabienrodhain.com

Pour en savoir plus sur le G1000 : http://www.g1000.org/fr/manifeste.php

Commentaires

Cet article vous a donné envie de réagir ?

Laissez un commentaire !

Ajouter un commentaire