bandeau campagne 2022 : RÉagissons
Recevoir des infos
Le MagDes idées pour construire demain
Mode d'emploi

#ConfinementVôtre

Au Ciel des plages sans fin · Jour 24

À l'heure où la France plonge dans le confinement, à l'unisson de nombreux autres pays dans le monde, peut-être est-il venu le moment de prendre le temps.

Prendre le temps de faire une seule chose à la fois, et de la faire longtemps. Prendre le temps de dormir, de lire, d'écouter de la musique, de jouer de la musique, de jouer tout court, de peindre, d'écrire, de se raconter des histoires, de s'observer, d'observer le ciel, de réfléchir, de prier. Prendre le temps de cheminer intérieurement en somme - dans l'imaginaire, l'émerveillement, le savoir, la foi... Prendre le temps de se lier, par l'esprit, le cœur et le corps, à ce monde bouleversé. Et à ceux qui veilleront dans la nuit au cours des difficiles semaines qui arrivent.

"La Grande vadrouille", Gérard Oury, 1966

"La Grande Vadrouille" est un film franco-britannique réalisé par Gérard Oury, sorti en 1966. Le film se déroule durant la Seconde Guerre mondiale dans la France occupée et raconte les déboires de deux Français interprétés par Bourvil et Louis de Funès.

Dans cette scène de début du film, Stanislas Lefort, interprété par Louis de Funès, chef d'orchestre à l'Opéra Garnier, dirige la "Marche Hongroise de La Damnation de Faust" d'Hector Berlioz.


Commentaires

Cet article vous a donné envie de réagir ?

Laissez un commentaire !