bandeau campagne 2022 : RÉagissons
Recevoir des infos
Le MagDes idées pour construire demain
Mode d'emploi

#ConfinementVôtre

Au Ciel des plages sans fin · Jour 27

À l'heure où la France plonge dans le confinement, à l'unisson de nombreux autres pays dans le monde, peut-être est-il venu le moment de prendre le temps.

Prendre le temps de faire une seule chose à la fois, et de la faire longtemps. Prendre le temps de dormir, de lire, d'écouter de la musique, de jouer de la musique, de jouer tout court, de peindre, d'écrire, de se raconter des histoires, de s'observer, d'observer le ciel, de réfléchir, de prier. Prendre le temps de cheminer intérieurement en somme - dans l'imaginaire, l'émerveillement, le savoir, la foi... Prendre le temps de se lier, par l'esprit, le cœur et le corps, à ce monde bouleversé. Et à ceux qui veilleront dans la nuit au cours des difficiles semaines qui arrivent.

"Quando l'uomo principale è una donna", Jan Fabre et Lisbeth Gruwez, 2004

"Interprété par Lisbeth Gruwez, "Quando l'uomo principale è una donna" s'inspire des femmes-pinceaux d'Yves Klein. Lisbeth Gruwez évolue sous un dôme de bouteilles d'où s'échappe de l'huile d'olive, d'abord au compte-gouttes, puis par filets formant des flaques et transformant la scène en une véritable patinoire. Cette huile a des connotations à la fois médicinales, cosmétiques et chrétiennes. (...) Pour Fabre, ce solo est une préparation rituelle au saut suprême qui nous reconduira au matriarcat. La force de ce solo réside dans les perpétuels glissements : celui de l'homme se transformant en femme, de l'être humain se changeant en animal, de la ligne droite se cintrant pour former un cercle, de la danseuse rampante se redressant, comme un arbre qui ne cesse de se ramifier, comme un cygne qui s'est autofécondé." Source : www.troubleyn.be

VOIR LA VIDÉO

Commentaires

Cet article vous a donné envie de réagir ?

Laissez un commentaire !