Le MagDes idées pour construire demain

#ConfinementVôtre

Au Ciel des plages sans fin · Jour 32

À l'heure où la France plonge dans le confinement, à l'unisson de nombreux autres pays dans le monde, peut-être est-il venu le moment de prendre le temps.

Prendre le temps de faire une seule chose à la fois, et de la faire longtemps. Prendre le temps de dormir, de lire, d'écouter de la musique, de jouer de la musique, de jouer tout court, de peindre, d'écrire, de se raconter des histoires, de s'observer, d'observer le ciel, de réfléchir, de prier. Prendre le temps de cheminer intérieurement en somme - dans l'imaginaire, l'émerveillement, le savoir, la foi... Prendre le temps de se lier, par l'esprit, le cœur et le corps, à ce monde bouleversé. Et à ceux qui veilleront dans la nuit au cours des difficiles semaines qui arrivent.

Le Quatuor d'Alexandrie, "Justine", Lawrence Durrell, 1957



"Pursewarden, qui était solennellement ivre, l'aborda sur la piste et, après un moment de silence, lui demanda de cette voix triste et autoritaire dont il avait le secret : "Comment vous défendez-vous contre la solitude ?" Mélissa tourna vers lui ses yeux limpides et répondit d'une voix douce : "Monsieur, je suis devenue la solitude même". 

Pursewarden fut assez frappé par cette réponse pour ne pas l'oublier et rapporter plus tard cette anecdote à ses amis, en ajoutant : "Alors, je me dis tout à coup que c'était là une femme qui valait peut-être la peine d'être aimée".

Commentaires

Cet article vous a donné envie de réagir ?

Laissez un commentaire !