Le MagDes idées pour construire demain

#ConfinementVôtre

Au Ciel des plages sans fin · Jour 35

À l'heure où la France plonge dans le confinement, à l'unisson de nombreux autres pays dans le monde, peut-être est-il venu le moment de prendre le temps.

Prendre le temps de faire une seule chose à la fois, et de la faire longtemps. Prendre le temps de dormir, de lire, d'écouter de la musique, de jouer de la musique, de jouer tout court, de peindre, d'écrire, de se raconter des histoires, de s'observer, d'observer le ciel, de réfléchir, de prier. Prendre le temps de cheminer intérieurement en somme - dans l'imaginaire, l'émerveillement, le savoir, la foi... Prendre le temps de se lier, par l'esprit, le cœur et le corps, à ce monde bouleversé. Et à ceux qui veilleront dans la nuit au cours des difficiles semaines qui arrivent.

"Rain", Anne Teresa De Keersmaeker, 2001

"Rain" est un ballet de danse contemporaine de la chorégraphe belge Anne Teresa De Keersmaeker, créé en 2001 pour dix danseurs, sur la composition de musique minimaliste de Steve Reich "Music for 18 Musicians" datant de 1976. Rain est considéré comme l'une des pièces les plus importantes et ambitieuses d'Anne Teresa De Keersmaeker1, et à ce titre elle est entrée au répertoire du ballet de l'Opéra de Paris en 2011.


Commentaires

Cet article vous a donné envie de réagir ?

Laissez un commentaire !