Le MagDes idées pour construire demain

#ConfinementVôtre

Au Ciel des plages sans fin · Jour 54

À l'heure où la France plonge dans le confinement, à l'unisson de nombreux autres pays dans le monde, peut-être est-il venu le moment de prendre le temps.

Prendre le temps de faire une seule chose à la fois, et de la faire longtemps. Prendre le temps de dormir, de lire, d'écouter de la musique, de jouer de la musique, de jouer tout court, de peindre, d'écrire, de se raconter des histoires, de s'observer, d'observer le ciel, de réfléchir, de prier. Prendre le temps de cheminer intérieurement en somme - dans l'imaginaire, l'émerveillement, le savoir, la foi... Prendre le temps de se lier, par l'esprit, le cœur et le corps, à ce monde bouleversé. Et à ceux qui veilleront dans la nuit au cours des difficiles semaines qui arrivent.

"Sèverine", Nadar, 1910

"Esprit indépendant, féministe et libertaire, Séverine fut l'une des premières journalistes de France à vivre de sa plume. Née dans un milieu petit-bourgeois et conformiste, elle se marie à 17 ans pour se séparer bien vite, prenant pleinement son envol lorsqu’elle commence à travailler aux côtés de Jules Vallès, avec qui elle apprendra les fondamentaux du journalisme « debout » par opposition au journalisme « assis » : celui de la chose vue, du fait brut enregistré en exposant son corps de reporter, du témoignage." Source : France Culture

Sèverine est ici photographiée par Nadar (1820 - 1910) un photographe français ayant publié à partir de 1854 une série de portraits photographiques de personnalités contemporaines.

Commentaires

Cet article vous a donné envie de réagir ?

Laissez un commentaire !