bandeau campagne Nouvelle (R)
Recevoir des infos
Le MagDes idées pour construire demain
Mode d'emploi

Clément à la rencontre des Oasis (3/4)

Je m'appelle Clément et je suis en service civique au sein du mouvement Colibris sur le projet Oasis. En août dernier, j'ai réalisé un tour de France afin de visiter les différents lieux qui illustrent le "vivre ensemble". Pour ce 3ème billet, direction l'Hérault puis l'Ardèche !

Éco-hameau du Claux

L'éco-hameau du Claux est situé dans la région de l'Hérault. Jean-Noël Malan, Maire d'Olmet-et-Villecun, est à l'initiative de ce projet.
 

La création de l'éco-hameau du Claux n'a pas été un long fleuve tranquille ! Les premiers obstacles furent administratifs car les services de l’État (DDTM, Architecture et patrimoine pour la commission des sites) étaient défavorables au projet. Mais grâce à une forte médiatisation, le projet a finalement reçu le soutien du département !

En 2013, lorsque que le terrain est acheté et que trois yourtes s'y installent, les villages voisins affichent une certaine réticence à ce mode d'habitat. Les futurs habitants de l'éco-hameau organisent alors des réunions publiques avec le soutien des municipalités pour présenter le projet. Ainsi, la population est rassurée et reconnait la valeur du projet.
 

Aujourd'hui, l'éco-hameau est en pleine construction. Ce projet, qui accueillera dix foyers à la fois écologiques et sociaux, se veut être un mode d'habitat créateur de lien social, respectueux et protecteur des ressources naturelles locales.

Quelques fondations sont posées : la maison commune a son ossature bois, son toit et une première maison en terre-paille est en cours. Lors de ma visite, j'ai travaillé sur le chantier participatif de cette maison.

Place à l'action ! Première étape d'un mur terre-paille : la barbotine. On mélange terre et eau (un seau d'eau pour un seau de terre) à la bétonnière pour séparer l'argile du sable, des limons et des graviers. Une fois que l'eau est chargée d'argile, le mélange est tamisé et les granulats de gros diamètre sont enlevés. La paille est ensuite imprégnée de ce mélange eau-argile, retirée puis mise de côté pour une nuit de séchage. 

Pour monter les murs en terre paille, des plaques d'OSB (panneaux de lamelles de bois) sont placées de part et d'autre de l'ossature bois. Ici l'épaisseur des murs est d'environ 20 cm. Le remplissage consiste à compresser des poignées de paille imprégnée les unes sur les autres et de monter petit à petit jusqu'en haut du mur. L'étape suivante sera de poser l'enduit, probablement en terre chaux, après un mois et demi, le temps que les murs sèchent.
 
Plus d'informations sur www.ecohameauduclaux.com

Hameau des Buis

Le Hameau des Buis est l'une des plus grandes oasis ; elle compte plus de 50 habitants ! J'aurais pu faire un article entier dédié à cette oasis tant il y aurait de choses à raconter. J'ai choisi de me concentrer sur l'historique du lieu. 
 
Ce qui est unique au Hameau des Buis, c’est la façon dont il a été créé. Le projet est né autour de la création d’une école alternative initiée par Sophie Rabhi. Elle accueille aujourd'hui plus de 80 élèves de la maternelle au collège, et s’inspire de nombreuses influences en matière d’éducation alternative.
 
Quelques années après la création de l’école, Sophie a souhaité créer des maisons de retraite écologiques pour favoriser les échanges inter-générationnels. En 2002, le projet du hameau débute, des réunions se mettent en place tous les deux mois avec les gens intéressés, et les premiers investissements permettent de commencer les travaux. 
 
Comme les futurs habitants du village n’étaient pas en capacité de construire le hameau en auto-promotion, et qu’aucune entreprise n’était capable de construire un village bioclimatique pour 20 foyers, des chantiers participatifs ont été lancé pour la construction
 
Les chantiers ont rassemblé plus de 1700 volontaires sur les 7 ans de construction (50 personnes en permanence sur le lieu). Les travaux ont commencé en 2006 pour le mas et en 2007 pour le village. En parallèle, les futurs habitants ont formé une SCI pour rassembler les fonds nécessaires aux travaux. C'est alors qu'ils sont confrontés à une difficulté juridique. En effet, un groupe de personnes ne peut faire construire un hameau, dont ils seront les futurs propriétaires, par des bénévoles.

Pour répondre à cette problématique, les futurs habitants ont fait des apports financiers sous forme de prêt à la société civile liée à l’école. Ainsi, les habitants ne sont plus propriétaires de leur maison et lorsqu’une famille quitte le hameau, elle récupère le prêt qu’elle a fait à la société civile. La famille qui les remplacera devra donc faire un nouvel apport à la société pour habiter la maison libérée. 
 
En 2008, les travaux suivent leur cours mais les futurs habitants s’inquiètent de perdre la dynamique instillée par le chantier. Comme ils ne souhaitent plus restés entre retraités, le collectif décide d’ouvrir le projet et d’accueillir des familles avec enfants. Ainsi, le Hameau des Buis est aujourd'hui un éco-village pédagogique et intergénérationnel !

Pour en savoir plus sur le hameau, profitez des visites hebdomadaires

Croix-Haute

J'évoque enfin le projet Croix Haute, graine d'oasis située à Saint-Hippolyte-du-Fort et soutenue par le mouvement Colibris. Le terrain est réservé pour accueillir cet habitat participatif. Le collectif d'habitants a aujourd’hui besoin de s'agrandir afin d'avoir les fonds suffisants pour acheter le terrain.
Pour plus d'informations, rendez-vous sur leur site.
 

Pour la suite et fin de l'aventure, je vous retrouve dans quelques jours pour un dernier billet, entre Ardèche et Drôme. 

Commentaires

Cet article vous a donné envie de réagir ?

Laissez un commentaire !

Bonjour, je voulait plus d'info et accéder au lien du site que vous mettez plus de la Croix Haute, graine d'oasis à St Hyppolite du Fort mais il n'est pas valide.
Merci de votre aide.

Bonjour, Cette page a 5 ans, les choses ont pu changer depuis. Pour avoir une visibilité de toutes les oasis existantes, je vous invite à aller sur le site de la Coopérative Oasis : https://cooperative-oasis.org/ Cordialement, Gregory