Le MagDes idées pour construire demain

École démocratique : les jeunes au pouvoir !



Après une formation d’ingénieur et une quinzaine d’années d’expérience dans le conseil en entreprise, David Lerebours décide en 2016 de fonder une “école démocratique” sur le modèle proposé par la Sudbury Valley School aux États-Unis. La philosophie éducative de l’établissement repose sur la conviction que tout être, enfant ou adulte, est naturellement apprenant. L’École Démocratique de Paris voit le jour en septembre 2016 dans le 19ème arrondissement. Pour se construire, elle a fait appel au soutien des citoyens via la Fabrique des colibris !



- Pourquoi vous êtes-vous lancé dans cette aventure ?

Nous sommes 3 co-fondateurs du projet de l'École Démocratique de Paris : Mathilde, Yazid et moi-même. D'âges et de parcours différents, nous partagions les mêmes valeurs humaines et la même ambition : réinventer l'école pour ouvrir plutôt qu’enfermer, et en faire un lieu d'épanouissement dans lequel l'expérience individuelle et le vivre ensemble sont privilégiés.
De mon côté, au cours de mon expérience professionnelle initiale, je me suis très vite aperçu que notre modèle socio-économique atteignait inexorablement ses limites, et surtout que l’importance de l’humain était sous-estimée. Alors quoi de plus logique pour participer au changement que de commencer avec les enfants !

- Comment fonctionne l’école ? En quoi est-elle démocratique ?

Notre approche éducative laisse libre cours à la curiosité naturelle et permet aux enfants de pouvoir choisir ce qu'ils font, quand, où, comment et avec qui, du moment que leurs décisions ne transgressent pas la liberté des autres de faire de même.

L’absence de programme a une conséquence logique : aucune journée ne se ressemble ! Les enfants font ce qu’ils veulent, rien ne leur est imposé. Évidemment, des activités collectives peuvent être organisées sur proposition d’un ou plusieurs membres, mais seuls les enfants intéressés y participeront.

Deux institutions rythment les journées à l’école : le Conseil de justice qui se réunit quotidiennement pour traiter les plaintes de membres ayant constaté des manquements au respect du règlement intérieur, et le Conseil d’école, se tenant une fois par semaine pour administrer la vie collective (mise à jour du règlement intérieur, recrutement de nouveaux membres, etc.).

Dans la construction du projet, vous avez décidé de déposer votre projet sur La Fabrique des colibris. Pour quelles raisons ?

Au départ, notre envie était clairement de rejoindre la communauté des colibris, dont nous nous sentions très proches. En fait, ça a plutôt été un voyage, fluide et en même temps riche. Par ailleurs, notre projet était déjà bien construit, ça a donc été simple.

Ensuite, notre besoin principal étant le partage, l’acceptation du projet sur la plateforme y répondait en soi ! Nous avions également des demandes de matériel, qui ont été largement comblées par la générosité de nombreux colibris.

Et avec ces colibris justement, comment ça s’est passé ?

La plupart du temps, cela a occasionné de belles rencontres. Nous avons reçu beaucoup de personnes désireuses d’en savoir plus sur notre philosophie et notre fonctionnement. ! Une autre, dont l’entreprise renouvelait son parc informatique, nous a fait don de 12 ordinateurs d’un coup ! 

Une donatrice aussi nous a particulièrement émus en nous apportant les playmobils de ses enfants, alors qu’elle pensait ne jamais s’en séparer. Emballée par notre projet, son don a vraiment été fait avec un sens particulier de transmission. Nous échangeons régulièrement et elle a même proposé de nous mettre sur le devant de la scène au Sommet International pour le Changement (Changenow Summit) qui a eu lieu fin septembre et qu’elle a co-organisé  !

Et aujourd’hui, un an après l’ouverture de l’école, où en êtes-vous ?

Nous avons démarré l’aventure en septembre 2016 avec cinq membres. Douze mois plus tard, quel bonheur, quelle joie, de constater que la poignée de pionniers s’est transformée en une grande famille de plus de 40 personnes ! Et ce n’est pas fini car nous souhaitons encore intégrer une dizaine de nouveaux membres. La construction de l’école du futur, c’est maintenant, et nous sommes vraiment heureux d’y contribuer.

En ce moment, nous cherchons des intervenants extérieurs qui souhaitent transmettre leurs passions et savoirs à autrui, d’une manière désintéressée et libérée de toute attente pédagogique. Il s’agit d’apporter une contribution importante à la démarche d’apprentissage de nos membres et notre proposition de coopération se situe sur du plus long terme. Avis à la communauté !



La Fabrique des colibris

Lancée en 2016 par Colibris, c'est une plateforme d’entraide citoyenne où chacun peut trouver comment "faire sa part". Financement, bénévolat, matériel, des centaines de projets partagent leurs besoins sur la Fabrique. En quelques clics, il est possible de découvrir et soutenir ces projets qui participent à l’émergence d’une société plus écologique et solidaire !
En 1 an, la Fabrique a déjà permis plus de 3 000 mises en contact entres porteur.se.s de projets et citoyen.ne.s. Elle réunit aujourd’hui 230 projets et 570 façons de "faire sa part" à leurs côtés.

www.colibris-lafabrique.org 


Pour aller + loin

Le projet de l'École Démocratique de Paris, sur la Fabrique des colibris

Le site de l’École Démocratique de Paris

"Des écoles innovantes sur la Fabrique !", sur Colibris le Mag

À LIRE

Enseigner à vivre, Manifeste pour changer l'éducation, d'Edgar Morin

La Ferme des enfants : une pédagogie de la bienveillance, de Sophie Rabhi

L’École du colibri, d’Isabelle Peloux et Anne Lamy

Commentaires

Cet article vous a donné envie de réagir ?

Laissez un commentaire !

Bonjour, N'hésitez pas à contacter directement l'école démocratique pour leur proposer ! https://ecole-democratique-paris.org/contact/ Belle journée,

Ajouter un commentaire