Le MagDes idées pour construire demain

Être boxeuse et colibri ?

Myriam Rosier-Coco

Myriam Rosier-Coco est co-coordinatrice du groupe local colibris en émergence de Kembs (Haut-Rhin, Alsace). Cédric est allé à sa rencontre pour comprendre comment cette jeune fille pleine d'énergie allie sport, écologie, et engagement citoyen...



- Dans quel environnement as-tu grandi ? Quelle petite puis jeune fille étais-tu ?

Je suis la cadette d’une fratrie de 4 enfants. Mon père est immigré italien, et ma mère immigrée vietnamienne : deux personnes que deux mondes devaient opposer et qui ont su nous apporter un équilibre grâce à leur communication, leur ouverture d’esprit et leur amour. 

En effet, j’ai été élevée dans un village, Kembs, (Haut-Rhin) où la différence de culture n’était pas totalement acceptée... Moi, j’étais une petite fille très curieuse, avec cette soif d’apprendre et de comprendre tout ce qui se passait autour de moi !  Et j’étais une vraie débrouillarde. Pour me faire de l’argent de poche, je tissais par exemple des bracelets que je revendais ensuite. Je demandais de l’aide à ma soeur et ma mère car les affaires tournaient très bien...

Jeune fille, cela a continué et pour canaliser mon énergie débordante j’ai effectué différents sports - handball, volley, cross, patin à roulettes… jusqu’à mes 16 ans, où je me suis arrêtée sur la boxe américaine.

"Être dans ce groupe local me ramène à l’essentiel : être heureux passe par la simplicité."

- Tu es donc une colibri boxeuse. Que t'apporte le sport et la boxe américaine en particulier ? 

Le sport est essentiel pour mon bien-être, il me permet de m’évader, de me ressourcer et d’évacuer les énergies négatives accumulées. La boxe américaine est venue à moi par hasard. J’allais avoir 17 ans quand, en 1999, j’ai obtenu le titre de vice championne de France.

Avec le recul je me rends compte que la boxe est comme une danse. Il faut être constamment en lien avec la personne que nous avons en face de nous pour trouver ses failles. Et si nous l'utilisons de manière bienveillante, cela nous aide à avancer et à faire avancer l’autre. Il ne s’agit pas de lâcher prise mais d’être pleinement dans l’instant présent.

Journée "Weled'agit" animée par le groupe local en 2018

- Qu'est ce qui t'a reliée à Colibris?

Le partage, le respect de l’environnement, le respect de l’esprit et du corps sont les valeurs qui me tiennent à cœur. C’est dans cette continuité, cette logique d’enrichissement de mon équilibre de vie que je me suis naturellement engagée dans le groupe local Colibris en tant que bénévole. Ce sont les valeurs de ce mouvement, « Inspirer, Relier, Soutenir », qui m’ont guidée tant dans ma reconversion professionnelle que dans l’éducation de mes enfants.

- Comment se passe la vie de ton groupe local Colibris ?

J'assume, dans le cercle coeur*, le rôle de coordination. Nous sommes 7 acteurs / co-créateurs du changement sur notre territoire. Nous faisons connaître le mouvement Colibris. Pour cela nous accompagnons une trentaine de porteurs de projets. Différentes initiatives ont émané de notre groupe local :

  • Un jardin partagé en permaculture intergénérationnel, en partenariat avec des écoles, un EHPAD mais aussi des personnes souhaitant échanger et partager nos valeurs ;
  • Des projections tous les 2 mois, en partenariat avec l’espace Rhénan de Kembs ;
  • Des conférences comme celle de Jérémy Pichon et sa conférence “La famille presque zéro déchet” ;
  • le GASPR : le Groupement d’Achat solidaire du Pays Rhénan, une initiative de citoyens souhaitant revoir leur manière de consommer en s’alimentant mieux et localement, l’objectif est de regrouper dans un même lieu l’offre des producteurs locaux et bio.

Nous nous rencontrons tous les deux mois pour coordonner les projets et nous aimons le faire de façon conviviale, en version “auberge espagnole” où chacun amène quelque chose à boire et à manger ! Une belle énergie émane de notre groupe où la bienveillance, la solidarité et le partage fait vraiment sens pour nous. 

Une journée au jardin partagé du groupe local

- Qu'est ce que cela t'apporte?

Cet instant suspendu, cette petite bulle qui fait encore plus pétiller ma vie, car être dans ce groupe local me ramène à l’essentiel : être heureux passe par la simplicité, la joie, le partage et le respect de soi, de l’autre, de la planète.




*Le cercle coeur est composé d’un groupe de colibris, membres à part entière de l’association nationale. Ils outillent, facilitent, et aiguillent les colibris de leur Groupe Local qui souhaitent contribuer à l’émergence d’une société plus humaine et respectueuse de l’environnement. 

Ajouter un commentaire