bandeau campagne Nouvelle (R)
Recevoir des infos
Le MagDes idées pour construire demain
Mode d'emploi

Les gourmandises bio

Notre reporter Colibris, Hélène Chevalier, est allée à la rencontre de Christine Spohn dans sa maison d'hôte à Recologne-les Rey (70230)

Qu’est-ce qui t’a amenée là aujourd’hui ?

Une quête de sens et un sentiment de ne pas être à ma place dans « ce » monde. Ma passion pour la nature ne se traduisait pas assez dans mon quotidien même si j'étais déjà sensibilisée à la consommation biologique, locale et à l'urgence de porter un autre regard sur la nature. Je souhaitais aussi que l’humain soit plus au centre de ma vie.

Très vite la cuisine est apparue comme étant le vecteur de ce nouveau départ : un support de rencontre, de transmission, de créativité, de liens plus étroits avec la nature, une façon de prendre soin de soi et de la terre, une chemin de découverte de soi.

Le besoin de partager ce changement de vie, d’accéder à l’autosuffisance alimentaire et énergétique, m'a amenée à venir vivre en milieu rural, en Haute-Saône, que j'ai choisie pour son authenticité, après un projet d’habitat collectif qui n’a pas abouti.

J’y ai construis ma maison écologique passive en bois avec des entreprises locales et des matériaux locaux. Une phytoépuration restitue de l'eau propre à la terre.

En quoi te sens-tu plus à ta place dans ce monde ?

Je sens que je fais "ma part" en mettant cette maison au service du jeu divin de la vie.

Outre deux chambres d'hôtes et une salle de stages, je propose tout au long de l'année, un programme d'activités autour de la cuisine, des plantes sauvages comestibles et de l'agroécologie, transmis par les équipes de Terre et Humanisme.

Mais c'est aussi un lieu de rencontres ou je mets mon expérience du changement au service de qui le souhaite.

Ces moments riches et sincères ouvrent les portes du possible à des personnes en questionnement.

Les rencontres avec l’environnement local t'ont-elles portée ?

Oui, en arrivant ici, je me suis très vite connectée aux réseaux des « gens de la terre », aux magasins bio, aux organismes professionnels et tous ont cru en moi.

La dernière rencontre phare et porteuse de sens fut celle avec la directrice d'une maison de retraite qui m'a confié la création d'un jardin à visée thérapeutique, mis en oeuvre avec les résidents. J'y ai organisé des ateliers sensoriels : marche pieds nus, dégustation de fleurs, récolte de semences et même la construction d’un poulailler.

Pour aller plus loin

Maison d’hôtes, formations culinaires, plantes sauvages comestibles, accompagnements pédagogiques et thérapeutiques : Christine Spohn - Tél : 06.33.52.75.28 - Mail : christine(at)les-gourmandises-bio.fr - Site : www.les-gourmandises-bio.fr

Commentaires

Cet article vous a donné envie de réagir ?

Laissez un commentaire !