Le MagDes idées pour construire demain

L'école de la croisée des chemins : apprendre à être soi

L’École démocratique de la Croisée des Chemins a ouvert en 2014. Elle accueille aujourd'hui une quinzaine d’élèves qui ont choisi avec leurs parents la pédagogie démocratique, caractérisée par un programme éducatif sur mesure et une gouvernance partagée entre adultes et enfants. Motivés par la place faite à l'élève dans l'établissement ou par le besoin de sortir d'une situation de phobie scolaire, tous se retrouvent à Dijon pour un quotidien qui détonne...


Cette école surprend dès le premier abord. Ici, pas de salle de classe mais des lieux de vie, avec dès l’entrée la cuisine où se côtoient adultes et enfants, et d’autres salles tout aussi vivantes, dont une réservée aux activités calmes et parfois silencieuses. Dans ces salles, des étudiants de 5 à 17 ans et une équipe d’adultes, les « facilitateurs d’apprentissage ». Vu de l’extérieur, cela donne une impression de « joyeux désordre » où chacun vit sa vie. 

Mais le plus surprenant est ailleurs. Il est au cœur de chacun, arrivé ici par des voies différentes : 

  • Alice a quitté le collège à 12 ans pour phobie scolaire, et elle est allée à l'école de la croisée des chemins où elle a acquis une nouvelle confiance en elle. Elle y a surtout trouvé sa voie dans l'expression artistique, et motivée par cela, elle se sent libre et créatrice de son avenir. Au point d'avoir choisi de retrouver à 16 ans ses anciennes amies du collège, au lycée où elle est première de sa classe : un sacré chemin donc sur tous les plans, tellement loin de sa situation d'échec du collège !
  • Jean, 15 ans, se sent mieux sur tous les plans : plus ouvert, plus respectueux de lui-même et des autres, et plus attentif aux jeunes.
  • Timothée, 14 ans, a pu expérimenter la persévérance dans la réalisation d’un module de glisse et de saut pour skate-board, nécessitant de nouvelles connaissances en géométrie et bien d’autres compétences.
  • Marc, 12 ans, a réussi à dépasser sa dépendance à l’ordinateur, en prenant conscience de son problème, en demandant de l’aide, et en posant des actes.
  • Charles et Daniel, 5 et 6 ans, ont pu gérer leur conflit lié à l’envie de faire des bisous de l’un et au besoin d’oxygène de l’autre pour qui c’était trop : ils ont su exprimer leurs besoins et écouter ceux de l’autre jusqu’à trouver un compromis qui convienne à l’un et à l’autre.

Les élèves expérimentent la démocratie, un chemin pour apprendre la fidélité à soi dans le respect de l’autre et pour « grandir intérieurement » en s’enrichissant mutuellement : enfants, jeunes et adultes.

Cette démocratie se vit en particulier dans des réunions où chacun, même s’il n’a que 5 ans, peut faire des propositions lors d’assemblées hebdomadaires :

. La demande est exprimée et un premier cercle, ou tour de parole, permet de clarifier cette demande si cela est nécessaire.

. Le deuxième cercle permet à chacun d’exprimer sa réaction : « qu’est-ce que je ressens ? »

. Le troisième cercle permet de formuler des objections, si je ne peux accepter cela ou si ce n’est pas conforme à l’esprit de l’école ; et cela peut aboutir à un ajustement de la demande pour prendre en compte les objections formulées.

. Finalement, une décision qui respecte chacun est prise lors d’un vote de tous les membres de l’assemblée dont le président actuel a 8 ans.

 Au-delà, l’école leur offre un lieu favorable à l’apprentissage d’une valeur essentielle pour le monde actuel, le respect : de soi, de l’autre et de notre Terre …


Pour en savoir plus : 

L'école de La Croisée des Chemins - 09 51 84 50 67


Commentaires

Ajouter un commentaire