Le MagDes idées pour construire demain

Jeunesses eurocéaniques #1

Nous partons...


Itchy Feat est un média Web monté par quatre étudiants en journalisme : Leopold, Marine, Justine et Justine. En ce début de XXIè siècle, la crise écologique bouleverse notre manière d’appréhender le monde, et les jeunes sont en première ligne. Le projet consiste à établir un dialogue avec les jeunesses du Pacifique, région excentrée et soumise à des problématiques environnementales particulières, afin de découvrir leurs aspirations pour le monde de demain. 




Le départ est proche. Le 10 septembre, nous partirons tous les quatre dans le Pacifique, pour monter notre propre média dédié au développement durable et à la rencontre des jeunesses australiennes, néo-zélandaises et calédoniennes. Nous y découvrirons leurs aspirations et initiatives pour élaborer de nouvelles manières de vivre afin de répondre à leurs besoins tout en assurant le futur des prochaines générations. A quelques jours du départ, le stress monte et notre imaginaire rêve ces trois contrées lointaines.

Nous sommes tous les quatre des étudiants lillois. Originaires de toute la France, du Havre à Toulouse en passant par Metz, on a toujours baigné dans la culture française. Les croissants, les planches de charcuterie, les bonnes bières, les soirées, les périodes de révision, le vélo, l’habitude au froid et à la drache sont autant de plaisirs, de contraintes ou de clichés que l’on a fini par adopter en tant que Lillois comme en tant que Français. Malgré nos voyages qui, à nous quatre, nous ont amenés sur les 6 continents, les trois îles du Pacifique et leurs jeunesses restent pourtant à nos yeux de lointains portraits flous. On sait que chaque île aura ses spécificités, des jeunesses différentes, des initiatives et des débats propres à chacune. Pour autant, sans y avoir été, on baigne déjà dans des a priori qui se révéleront vrais ou faux au fil de notre voyage. Nous percevons les jeunes Australiens blancs comme des surfeurs vivants dans une grande ville à l’américaine ou comme des fils de farmers travaillant dans un Bush balayé par le vent. Les jeunesses calédoniennes et australiennes vivraient une forte fracture sociale, entre d’un côté les jeunesses Kanak et Aborigène et de l’autre les descendants de colons, de bagnards et de fonctionnaires. Les jeunes Néo-zélandais, eux, seraient ouverts d’esprit, écolo-friendly et vivraient sur deux îles (l’Île du Nord et l’Île du Sud) luxuriantes.

Nous ne savons pas trop ce qui nous attend. Le décompte s’accélère tout comme les préparatifs, la paperasse et les formalités s’accumulent, notre projet va prendre vie, et nous avec. Pour l’instant, nous sommes restreints par notre ignorance. Nous fantasmons, imaginons, craignons ces autres jeunesses, ces autres modes de vies, ces bestioles impressionnantes, mais qu’en est-il de la réalité ? Notre propre image est un stéréotype : ce que l’on renvoie est sans doute bien plus complexe que ce que l’on imagine.

La force de notre périple et la source de notre enrichissement résideront dans la rencontre de ces autres cultures. On veut débattre, comprendre, assimiler les modes de vie et les aspirations de ces jeunesses. On veut s’enrichir de nos différences et se retrouver autour du développement durable comme autour d’une musique, d’un livre ou d’un bon film.

L’équipe Itchy Feat.

Commentaires

Le tour de la Calédonie est impossible dans le "sens indiqué", mais une fois sur place, vous verrez bien lol! Bon trip les amis

Ajouter un commentaire