Le MagDes idées pour construire demain

Des obéissances civiles ?





"Chaque jour, nous sommes bombardés par des milliers de molécules d'information. Des faits, des noms, des chiffres qui s'empilent et se percutent (...)" sans faire sens pour autant. Diffusée depuis 2014 sur internet, la websérie Datagueule tente de parer à ce surplus d'information qui ne dit rien. Chaque épisode entend donc décrypter les mécanismes de la société et leurs aspects méconnus. Ces contenus étant, comme ceux de Colibris le Mag, libres de droit, nous relayons ici ceux à même de nous éclairer un peu plus sur les thématiques qui sont les nôtres.


Des obéissances civiles ?

Des agents du Pôle Emploi refusant d'appliquer une circulaire visant les étrangers, des salariés de supermarchés distribuant des produits encore consommables contredisant leurs instructions ou encore des citoyen.ne.s occupant un terrain pour empêcher un projet d'oléoduc : autant d'actes de désobéissance civile. Au nom de valeurs vécues comme supérieures (l'égalité, la justice, la préservation de l'environnement...), ces femmes et ces hommes choisissent de passer outre les lois par des actions non-violentes. Pour certains, cette désobéissance devrait être durement réprimée mais si l'on prenait quelques minutes pour y réfléchir ? Et si la désobéissance civile était l'une de des respirations de la démocratie ? Rencontre avec Manuel Cervera-Marzal, sociologue, philosophe et auteur de l’ouvrage Les Nouveaux Désobéissants.


Commentaires

Cet article vous a donné envie de réagir ?

Laissez un commentaire !