Le MagDes idées pour construire demain

Jeunesses eurocéaniques #9

Retour à la maison !


Itchy Feat est un média Web alimenté par des étudiants en journalisme : Léopold, Justine et Justine. En ce début de XXIème siècle, la crise écologique bouleverse notre manière d’appréhender le monde, et les jeunes sont en première ligne. Le projet consiste à établir un dialogue avec les jeunesses du Pacifique, région excentrée et soumise à des problématiques environnementales particulières, afin de découvrir leurs aspirations pour le monde de demain.



Voilà un mois que nous sommes revenus de notre aventure. Chacun est rentré chez soi, dans son petit coin de France : Le Havre, Cahors et Toulouse. On se rend compte de la chance qu’on a eue. Mais on a aussi du mal à réaliser : une fois retournés dans nos quotidiens “d’avant”, on a vite l’impression de n’être jamais partis, que tout cela n’était qu’une brève pause dans nos vies étudiantes. Que les mois passés sur la route, à dormir dans des champs ou aux bords des lacs, n’ont que vaguement existé. Que les gens que nous avons rencontrés sont lointains, flous. 

Pourtant, ce voyage nous a changés. On est devenus plus sensibles à ce qui nous entoure, plus conscients de ce qui nous attend. On a appris à voir les choses autrement. Se rendre dans le Pacifique, c’était se prendre le réchauffement climatique, la montée des eaux et l’état d’urgence de la planète, en pleine face. Ce n’était pas évident pour nous, jeunes métropolitains habitués à un mode de vie confortable et protégé (pour le moment) des dérèglements déjà en cours. Mais ça nous a donné envie de faire notre part. Raconter les gens qui ont décidé de s’engager dans des modes de vie plus durables est une chose, agir à notre tour en est une autre, et c’est ce à quoi on veut s’atteler aujourd’hui.

L’écologie vecteur de sens

D’un point de vue journalistique, on a défini une vision plus précise de la manière dont on envisage notre avenir professionnel. On veut traiter de l’écologie, dont les champs journalistiques sont multiples : enquêtes, dénicheurs d’initiatives, vulgarisation scientifique… Le journalisme qui se centre sur l’écologie ouvre beaucoup de portes. A nous désormais de choisir celles qui nous conviennent.

Ce qu’on retient par-dessus tout de ce voyage, ce sont nos rencontres. Le panel est incroyable : des professeurs, des lycéens, des ingénieurs, des retraités, des étudiants, des familles, des politiques, des activistes, des patrons, des chercheurs, des acteurs même… Les personnes qui ont croisé notre chemin étaient toutes inspirantes à leur manière, par leurs parcours et leurs aspirations futures. Ce qui nous marque, en y réfléchissant, c’est que tous, dans leur profession, avaient réussi à y inclure l’écologie. 

Une profession ne sert pas qu’à gagner de l’argent, mais à se construire du sens. On pense désormais avoir trouvé notre chemin, et le sens qu’on souhaite lui donner.

On vous laisse en vidéo, avec un petit bilan que l’on a tourné à la fin de notre séjour calédonien.

Merci de nous avoir suivis. On vous dit à bientôt,

Justine, Léopold et Justine



Commentaires

Cet article vous a donné envie de réagir ?

Laissez un commentaire !