Le MagDes idées pour construire demain

"Le Réveil des Imaginaires", le nouveau Hors-série de Socialter


"Ce qui nous manque le plus actuellement, c'est un horizon anthropologique clair et désirable pour l'être humain." Alain Damasio

A défaut de pouvoir ouvrir nos portes, ouvrons nos imaginaires et inventons de nouveaux horizons !

Socialter se penche dans ce hors-série sur les imaginaires, leur impact sur notre société et le rôle qu'ils jouent dans la bataille politique. Alors que le statu quo est présenté comme insurmontable, ce hors-série ouvre de nouveaux horizons désirables et questionne notre rapport au temps, aux technologies, au genre, au vivant, à l'effondrement ou à l'État. Une édition de 196 pages sous la rédaction-en-chef d'Alain Damasio, disponible :

Au sommaire, nous avons notamment aimé

  • L'esprit de contradiction, une nouvelle inédite d'Alain Damasio
  • Bâtir L'Afrotopia, Entretien avec Felwine Sarr

"Les réalités du continent (africain) sont beaucoup plus riches et complexes que cette image minimale qui l'enferme dans le territoire de ses ombres." 

  • L'imaginaire écoféministe contre la société patriarcale, Entretien avec Emilie Hache

"Plutôt que de rejeter le lien entre femmes et nature de peur d'être accusées d'essentialisme, les écoféministes proposent au contraire de se réapproprier ce lien singulier et de s'en servir pour renouer avec le reste du vivant".  

  • La fiction comme nourriture à l'action, par Corinne Morel Darleux

"La fiction a longtemps été considérée comme un simple vecteur de divertissement et d'évasion. Elle a pourtant un potentiel politique immense. Nous avons besoin d'utopies, de récits, de héros et d'anti-héros, de pirates et d'aventurières. De mots qui viennent se superposer aux statistiques, aux concepts, aux pourcentages, aux degrés, et les incarner. Qui viennent décadrer le réel et éprouver nos sens. Qui apportent au monde un supplément de poésie et de sensibilité."

  • Nous voulons des utopies ! par Kim Stanley Robinson

On en a fini avec la fin du monde. Maintenant, les choses sérieuses commencent. Le célèbre auteur de science-fiction Kim Stanley Robinson appelle à dépasser le « moment dystopique » et à retrouver l’optimisme de la volonté. Pour prévenir les drames qui nous guettent, nous devons nous tourner vers l’utopie et lutter contre ceux qui la prennent pour cible.

  • L’espoir en commun, par David Graeber 

David Graeber, « anthropologue anarchiste » et figure du mouvement Occupy Wall Street, écrivait ce texte (inédit en français) en 2008, au moment où l’édifice financier global vacillait. Douze ans plus tard, rien n’a changé, tout a changé. Le système a tenu bon, coûte que coûte, socialisant les pertes, faisant payer le prix de la crise à des populations entières par de sévères « cures » d’austérité. Mais la structure est lézardée et la « mauvaise herbe » pousse : insurrections populaires, ZAD, désirs d’alternatives, écologie politique... Les ingrédients sont toujours réunis, mais saurons-nous les voir ? L’imagination saura-t-elle jaillir enfin ?


Pour aller plus loin


Commentaires

Cet article vous a donné envie de réagir ?

Laissez un commentaire !