Le MagDes idées pour construire demain

Surpopulation : la peur aux ventres





"Chaque jour, nous sommes bombardés par des milliers de molécules d'information. Des faits, des noms, des chiffres qui s'empilent et se percutent (...)" sans faire sens pour autant. Diffusée depuis 2014 sur internet, la websérie Datagueule tente de parer à ce surplus d'information qui ne dit rien. Chaque épisode entend donc décrypter les mécanismes de la société et leurs aspects méconnus. Ces contenus étant, comme ceux de Colibris le Mag, libres de droit, nous relayons ici ceux à même de nous éclairer un peu plus sur les thématiques qui sont les nôtres.


Surpopulation : La peur aux ventres

En ces temps de crise environnementale et de surexploitation des ressources, un bien vieil argument revient en force : les humains pèseraient bien trop lourd sur la planète. La surpopulation serait le fléau qui risquerait de nous faire basculer dans le chaos. Vraiment ? Quand on agite frénétiquement le risque d'un excès de population, on oublie souvent de poser une question essentielle : de quelle population s'agit-il ? Comment s'organise-t-elle ? Comment occupe-t-elle cette Terre ? Et rapidement, on se rend compte qu'il n'existe pas "une" population mais des réalités multiples et complexes. En fonction de nos choix de société, nos impacts environnementaux peuvent varier considérablement. Comme beaucoup de grande peurs, le mythe de la surpopulation nous éloigne de l'enjeu principal : qui sont celles et ceux qui accèdent aux ressources et sont-elles réparties équitablement entre toutes et tous ?


Commentaires

Cet article vous a donné envie de réagir ?

Laissez un commentaire !

Merci, merci, merci ! Comme ça fait du bien quand on nous explique les choses de façon intelligente et contextualisée !