Le MagDes idées pour construire demain

Un livre collaboratif "(Re)Humaniser le web" : mode d’emploi…

crédit : Aram Bartholl, CC BY-NC-ND


Pour sortir de l'écriture entre experts et spécialistes et mobiliser l'intelligence collective, nous avons demandé aux participants de produire des récits d'un futur idéal où le numérique aurait eu un rôle transformateur bénéfique. Ces récits nous donnent de multiples visions, une relecture du monde actuel et nous aident à imaginer d'autres possibles. Pour autant, pris tels quels, ils sont trop hétérogènes et ne sont pas directement utilisables dans un livre collectif au risque de créer un agglomérat illisible.

Avant de passer à l'étape d'écriture, nous avons donc entrepris d'extraire des grains d'information, c'est à dire des fragments remarquables, intéressants par l'idée qu'ils suggèrent, la manière dont ils la décrivent, les faits qu'ils rapportent. Progressivement enrichie de données sourcées et reliées entre elles via un processus de collaboration ouverte, cette collection de fragments nous servira de base de matières brutes, de fragments d'écriture, de support de discussion. Ainsi ces "grains" d'informations pourront devenir des "graines" qui feront germer d'autres idées… Ces graines pourront alors être combinées et réassemblées dans un livre lors de "sprint d’écriture", des temps de rédaction collectives en présence. 

Cet ouvrage sera disponible à la fois sous la forme d’un livre imprimé (payant) et mis en ligne (librement) réutilisable par tous. Notre ouvrage collaboratif pourra servir à faire germer d'autres initiatives et ouvrages indépendamment de cet atelier.

Alors, on démarre ensemble ?

Rejoindre l'Atelier "(Ré)Humanisons le Web"


Premières graines disponibles sur le wiki de l’atelier

PROSTITUTION POUR LES GAFAM

Les faits : les services proposés par les géants du web, les fameux GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft) sont "gratuits", mais ne sont pas sans coût. Jicibi dans son récit, propose une interprétation du don de soi que nous faisons.

Une histoire illustrative
"Il venait pourtant de lui répéter une fois de plus… Mais comment lui faire comprendre à la fin ? Sur tous les tons, en le chantant, en le slamant, en le hurlant, en chuchotant  :
– 6 c'est gratuit, 7 toi le produit ! Si c'est gratuit, C'est toi le produit ! Sissé gratte 8, s'étoile pro du 8 !  Mais rien, rien ne s'imprimait dans les neurones de son ami, pourtant si vifs à l’accoutumée.
– Tu te prostitues dans quel but ? Lui avait-il demandé lors de leur dernière conversation. Devant ses dénégations courroucées, il avait aussitôt précisé :
– Alors, dis-moi, comment décris-tu la personne qui reçoit une valeur en contrepartie d'un don de soi ? L'absence d'un échange direct de monnaie ne change rien à l'affaire..."

Voir la contribution


RÉSEAUX D'ENTRAIDE PAR LES PAIRS

Les faits : les réseaux d'entraide ont toujours existé. Mais en reliant des communautés de pratiques et des personnes aux intérêts communs à très grande échelle, le numériques démultiplie les possibles. Exemples de réseaux d'entraide par les pairs AnimFr, Makesense, OuiShare...

Une histoire illustrative
"Les divers entrepreneurs peuvent bénéficier de réseaux de questions-réponses fonctionnant tant par le web que par le téléphone : un acteur ou un professionnel rencontre une difficulté et se pose une question... Il la pose sur un réseau d'appartenance par sms ou email, tous les membres du réseau reçoivent sa question (s'ils se sont inscrit à cette réception systématique) et peuvent répondre. (…)
Cette activité collaborative d'échanges techniques ou culturels, construite de questions en réponses, fabrique des bases de données très riches en informations partagées et vérifiées. Ces informations sont sauvegardées dans divers réseaux contrôlés par leurs membres et sans liens avec les providers, dont la seule et unique mission est de fournir le lien sans contrôle des échanges et sans sauvegarde des données échangées."
Nico

Voir la contribution


ACTIONS JURIDIQUES COLLECTIVES

Les faits
De plus en plus de collectifs commencent à mettre en place des outils permettant aux citoyens d'agir sur les élus ou de mieux comprendre les enjeux de la loi, prémisses d'actions juridiques collectives. C’est le cas, par exemple, de la Quadrature du Net qui vulgarise des informations sur le sujet complexe des libertés sur internet et met à disposition des outils de lobbying auprès des décideurs. Mais aussi les outils de visualisation du travail législatif mis en lumière par le réseau Regards Citoyens, ou encore l'initiative ShareLex qui entreprends de traduire en bon français, c’est-à-dire compréhensible par tous, la loi…

Une histoire illustrative
"(Une) stratégie juridique, s'appuyant sur la loi européenne du RGPD, nous a permis de lancer des procès collectifs contre les GAFAMs, pour stockage et utilisation illicite de nos données personnelles. Ces procès ont mobilisés des dizaines de milliers de citoyens et ont fini par coûter plusieurs dizaines de milliards à ces entreprises et les a amener à détruire systématiquement les données enregistrées dans les 3 mois suivant leur enregistrement. Ce fut une belle victoire, alliant une forte mobilisation, une réglementation démocratique et, il faut bien le reconnaître, des juges ouverts et compréhensifs...
Pour aboutir à ce résultat, nous nous sommes organisés autour des universités, avec l'aide de diverses startups du numérique et de nombreux étudiants pour construire de nouveaux logiciels permettant de communiquer librement, sans être écoutés, enregistrés, suivis ou conseillés (sans le vouloir)..."
Nico

Voir la contribution

Synergie avec d’autres réseaux

L'archipel citoyen "Osons les jours heureux" travaille à la reliance des acteurs de la transition. Inspirant pour les Colibris sur sa réflexion et ses expérimentation sur un fonctionnement en archipel, on y travaille notamment sur des récits du futurs. L'Agora "(Ré)Humanisons le web" va travailler, sur ce point, en synergie eux. N'hésitez pas à y contribuer, ici ! En attendant, quelques pitchs à savourer. "Osons les jours heureux" travaille aussi sur le "buen vivir", le "municipalisme", l'Europe...

Ajouter un commentaire