Le MagDes idées pour construire demain

Un moulin pour 10 !

"Et si on achetait un moulin à 10 ?!" De cette idée un peu folle lancée en l'air lors d'une soirée entre amis est né le "projet Moulin". La question ne restera pas longtemps sans réponse... Quelques week-ends de réflexion collective, ponctués de visites de lieux en vente, et un an et demi plus tard, le groupe investit le Moulin du Petit Pont, situé à Rolampont en Haute-Marne, commune rurale de 1 600 habitants.

"Ce qui nous a permis d'avancer rapidement, c'est une bonne coïncidence entre la définition de notre projet collectif et la visite d'un lieu qui corresponde à ce projet. Cela nous a évité de nous embourber dans des discussions sans fin", témoigne Zoë, habitante à l'année au Moulin.

Le Moulin est une bâtisse datant de 1860, habitable dès l'achat moyennant quelques petits travaux, mais aussi un terrain de 5 000 m² entre le canal et la voie ferrée, et des vannes encore en bon état malgré l'absence de la roue à aube... Qu'importe, la "Roue du Moulin" tourne, car c'est ainsi que les participants au projet ont intitulé leur "raison d'être" : "Dans une démarche de partage et de bienveillance, nous souhaitons faire vivre le Moulin du Petit Pont comme un lieu ouvert et convivial. Bienvenue !". Ce document socle regroupe également les valeurs et principes partagés par le groupe, à garder à l’esprit et à mettre en œuvre sur place.

Pour acquérir ce bien, 14 personnes ont mis leurs économies en commun et ont élaboré ensemble le montage du projet, sans aucun soutien institutionnel, mais en glanant des informations à droite et à gauche et en s’inspirant d’exemples trouvés sur Internet. Six vivaient déjà en Haute-Marne et habitent aujourd’hui sur place, deux sont là à "temps partiel", et six résident ailleurs en France mais ont leur petit chez-eux au Moulin. Tout le monde ne se connaissait pas avant l’aventure, mais l’essentiel était d’être d’accord sur la vision du projet…et ce fut l’occasion de belles rencontres !

Les premiers travaux ont été d’installer une chaudière à bois, d’isoler un peu mieux les combles, de mettre en place des toilettes sèches, de rénover le réseau d’assainissement, de décorer les murs des toilettes... Et d'organiser une grande fête !

Au quotidien, les habitants partagent l'ensemble des espaces, excepté leur chambre. Un "dortoir" permet d'accueillir les personnes de passage, et de nombreux projets sont possibles pour aménager de nouveaux espaces et pouvoir accueillir encore plus de monde ! Les repas sont souvent élaborés et partagés entre les personnes présentes, mais sans obligation... Imaginez une grande coloc’, sauf que les habitants sont vraiment "chez eux", et ont donc toutes les clés en main pour faire vivre le lieu à leur image, comme ils l’entendent !

Si beaucoup de participants au projet ont entre 25 et 30 ans, l'intergénérationnalité est tout de même présente. Une naissance est même imminente ! Une adolescente vivant au Moulin trouve que, par rapport à une cellule familiale "classique", "c'est plus actif, il y a toujours un peu de monde". Les habitants à l'année apprécient de pouvoir échanger entre eux, de partager des repas. "Les discussions quotidiennes me permettent d'élargir mon point de vue", témoigne Morgan. Julien partage cet avis, et ajoute : "Je suis obligé de faire plus de ménage qu'auparavant, par contre je mange mieux car il y a de bons cuistots !"

Pour les participants au projet qui ne vivent pas sur place, c’est forcément un peu différent : ils viennent sur leur temps libre, en week-end ou en vacances. Leur participation représente une forme de soutien : "Je participe à ce projet car il me correspond, j’avais envie qu’il puisse se concrétiser, c’est important pour moi qu’il existe. Forcément, je ne suis pas autant impliquée que les habitants du Moulin car j’ai ma vie quotidienne ailleurs… assez loin du Moulin d’ailleurs ! Mais je suis heureuse de faire partie de l’aventure et d’apporter ma petite pierre, autant que possible", témoigne Alizée. D’autres envisagent parfois de venir y vivre, en cherchant du travail dans le coin ou pour y passer du temps lors de périodes de transition (reconversion professionnelle, temps pour soi).

Un des objectifs est que le Moulin soit un lieu vivant et ouvert. Le fait que la moitié des participants au projet ne résident pas sur place à l'année contribue à cet objectif. L'accueil d'amis ou de connaissances, de passage ou en vacances, ou encore la création d'événements visant à faire vivre le lieu servent également l'ouverture du Moulin. Cela participe à s'inscrire dans une dynamique de territoire. Par exemple, une soirée ciné-débat a été organisée avec succès fin août 2015 avec l’association haut-marnaise Autour de la Terre. La clef de la réussite pour pouvoir accueillir du monde sur place lors de ce genre de manifestation est, selon Morgan, un des participants au projet, "un fonctionnement simple, avec une attention portée à une bonne communication entre les personnes vivant sur place… et un bon sens de l'organisation pour que l'accueil se passe au mieux !" C’est ce type d’événements ouverts au public que les habitants du Moulin aimeraient héberger plus souvent... De grands rassemblements sont également organisés en toute simplicité, pour le plaisir de se retrouver, d’accueillir les amis et de leur faire découvrir ce petit coin de Haute-Marne, de réaliser des chantiers collectifs sur place : ce fut le cas pour le réveillon fin 2014, pour des "semaines festives" durant l’été 2015, et bientôt pour la fête nationale du Moulin de Rolampont, prévue le 14 juillet 2016 !

De nombreux efforts sont déployés, pour faire tourner la Roue du Moulin, pour communiquer au mieux et faire émerger des envies et des décisions collectives : "Conseil habitant", communication non-violente, processus de consensus, interventions extérieures, sont autant d'idées et de moyens explorés afin que le groupe puisse fonctionner en favorisant l'épanouissement de chacun. Une des premières décisions à prendre, peu après l'emménagement, fut l'achat de la chaudière bois. Les chauffagistes ont été invités à venir expliquer leur devis, à l'aide d'une craie et d'un tableau noir, face à un public attentif et posant beaucoup de question... Pour finir, chacun a donné son avis, y compris les amis de passage ! Un an et demi plus tard, ils ne regrettent pas leur choix.

Si une grande importance est donnée à la communication, au respect mutuel, à la considération de chacun, le groupe se réunit également autour de valeurs écologiques et autour du "faire soi-même". Aussi l'organisation de chantiers ou le bricolage individuel sont des occupations qui revêtent de l'importance aux yeux des participants au projet. D'autant qu'entre les participants et leurs amis, l'étendue des savoir-faire est vaste et complémentaire : travail du bois, maçonnerie, vannerie, plomberie, bûcheronnage, jardinage... Le Moulin est une sympathique aire de jeu pour qui souhaite s’aguerrir aux travaux manuels ! Par exemple, le chantier "Joints de façade" a été réalisé durant les semaines festives en août 2015 : "On n'y connaissait rien avant de se lancer, on a appris et on a fait ça avec pas mal de copains de passage. Maintenant, on a une belle façade qui ne craint plus la pluie !"

Et ce ne sont pas les projets qui manquent, étant donné l’état de la maison, qui n’est pas toute neuve, et l’ambition du groupe d’améliorer l’ensemble des lieux. Pour les participants, ce Moulin hors du commun est comme un "monde des possibles" à leur échelle… Et ce n’est pas rien !

 

Plus d'infos, sur le blog du Moulin du Petit Pont.

Commentaires

Cet article vous a donné envie de réagir ?

Laissez un commentaire !

je vais venir on champagne prochainement voir mon fils et ma petite fille du 18 au 24 mars
moi natif de l aube et connais la haute marne partie dans le sud ouest a la retraite
je rechercher a vire pour mes vieux jour eco village ou communauté
Bien a vous