bandeau campagne Nouvelle (R)
Recevoir des infos
Nos actions au quotidien

Vous êtes ici

À Kembs, collecte de fonds réussie et sensibilisation au numérique éthique


Depuis les rencontres qui ont eu lieu fin juin 2022, le collectif local TE de Kembs a répondu à plusieurs appels à projet, afin de récolter des fonds pour « l’Archipel de Kembs ». Très novateur, expérimental, porté par des bénévoles, le projet peut effrayer de potentiels financeurs. Pourtant, le dossier, soutenu par l'équipe de Territoires d'Expérimentations, a été retenu par le 1% pour la planète et financé par plusieurs fondations dont Nature & Découvertes, Iris, et Terra Symbiosis. Au final, pour un montant de plus de 24 000 euros !

Ainsi, l’Archipel de Kembs peut recruter en stage un étudiant en master qui va soutenir l’équipe de bénévoles dans la coordination. Ses missions ? Coordonner l’avancée des travaux des trois groupes de travail issus de la journée de travail de juin (dont les sujets étaient "Comment gagner en autonomie alimentaire" et "quelle gouvernance inclusive multi-acteur·rices pour le projet") : Finance et juridique ; Habiter autrement la Terre ; Foncier et Agriculture.

Le stagiaire aura en particulier pour mission de réfléchir au modèle financier et juridique du projet qui sera le plus pertinent. Un modèle suffisamment agile pour inclure l'aspect multi-acteurs, permettre le changement d’échelle, mais aussi d’assurer la pérennité du projet. Une question au cœur des travaux des mois à venir.

Au fait, pourquoi « archipel » ?

Le choix du nom Archipel est riche de sens. Il fait référence aux travaux d’Edouard Glissant et qui propose un mode d’organisation, de gouvernance favorisant la coopération et la création de communs. Chaque structure de l’archipel est une île, avec ses caractéristiques propres, son « identité racine ». Elle est en relation avec le monde qui l’entoure (le « Tout-Monde », écrit Glissant) et en premier lieu les îles proches, ou celles qu’elle a choisies. Les membres de l’archipel agissent en cultivant les liens qui constituent leur « identité relation ». De ce fait, elles vont sans doute être amenées à réexaminer de temps à autre leur identité racine et, éventuellement, à la faire évoluer.

Garder son identité racine et œuvrer ensemble pour se mettre au service de la création de biens communs, c’est cette expérimentation que se propose de vivre l’Archipel de Kembs, et que Territoires d’Expérimentations accompagne.

Le numérique éthique pour faciliter la coopération multi-acteurs

Pour cette fin d’année, le collectif a sollicité le Mouvement Colibris pour bénéficier d’une sensibilisation aux GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft) et d’une formation aux outils numériques éthiques, afin de pouvoir collaborer ensemble en utilisant des outils alignés avec leurs valeurs. Un webinaire sur la question a eu lieu le 29 novembre dernier, ouvert aux adultes comme aux adolescent·es de Kembs. La formation aux outils d’intelligence collective et aux outils numériques suivra ensuite, début 2023. Simplifier la coopération et le faire-ensemble sera au cœur de cette formation. Dans un premier temps, il s’agira de comprendre les attentes des participant·es. Les besoins sont souvent multiples : travail à distance, stockage de ressources, travail collaboratif instantané, outils de communication, etc. Bien les comprendre permet de proposer des outils numériques adaptés, et de former les acteurs locaux afin de les rendre autonomes sur leur utilisation.



Une question sur Territoires d’Expérimentations ? N’hésitez pas à nous contacter !