bandeau campagne Nouvelle (R)
Recevoir des infos
Nos actions au quotidien

Vous êtes ici

TE Nord Essonne : l'enjeu de la démocratie alimentaire



Lors de la journée de travail du 14 mai 2022, trois thématiques centrales avaient émergé : la démocratie locale, la souveraineté alimentaire et le lien social (Form’action / éducation).

Mener ces trois sujets n’est pas simple, car cela nécessite des ressources humaines et du temps. Ainsi, après réflexion, le collectif a voulu faire converger les sujets, et travailler sur les enjeux de démocratie alimentaire. Avec la volonté d’organiser une convention citoyenne locale ou une assemblée citoyenne mixte (rassemblant citoyen·nes, élu·es, entreprises, association) sur les questions de souveraineté alimentaire.

Quelle échelle d’action ?

L’échelle à laquelle cette convention ou cette assemblée serait menée est une question importante. Le nord de l’Essonne ou bien sur l’ensemble du département ? L'échelle d’une collectivité territoriale, d’une communauté de communes, un département ? Pas simple d’y répondre, notamment pour un département dont la moitié nord est en grande partie urbanisée et la moitié sud regroupe les terres agricoles ? L’échelle du département n’est-elle pas trop complexe pour le collectif ? Comment embarquer les collectivités, les habitant·es et les acteurs économiques d’un si grand territoire ? C’est sur toutes ces questions que le collectif local réfléchi actuellement.

Répondre à un besoin primaire tout en gardant une vision à moyen et long terme

Ce sujet est central, transversal, car il demande d’aborder les enjeux d’accès au foncier, de gestion de l’eau, de penser les modes de production résilients, c’est à dire adaptés aux contraintes climatiques en cours et à venir, tout en considérant les problématiques d’accès à l’alimentation pour toutes et tous. Il inclut également les enjeux de formation, de transmission des savoirs et d’expérimentations.

Aborder ce sujet sous l‘angle d’une convention citoyenne ou d’une assemblée citoyenne mixte permettra aussi d’expérimenter de nouvelles formes de démocratie locale et de redonner une place à l’éducation populaire dans la vie quotidienne des habitant·es d’un territoire.

Au printemps dernier, huit personnes s’étaient portées volontaires pour constituer un cercle de coordination locale. C’est donc ce cercle qui réfléchira à la mise en place de cette assemblée ou de cette convention citoyenne : sa raison d’être, la question précise sur laquelle l’assemblée devra réfléchir, la forme qu’elle pourrait prendre, sa composition, son processus de mise en œuvre, son calendrier, etc. 

La question de son financement est également un point brûlant auquel le collectif devra songer : qui solliciter ? Quel est le budget nécessaire pour la mise en place de l’assemblée ? Comment mettre en valeur le projet pour attirer de potentiels financeurs ? Pour réfléchir à tout cela, le Mouvement Colibris est accompagner par le collectif Démocratie Ouverte.

Pour que ce projet ambitieux puisse se réaliser, le collectif TE Nord Essonne, accompagné par le Mouvement Colibris, travaille sur la reliance à créer avec les institutions, les entreprises et les associations locales afin que ceux-ci soutiennent l’initiative et puisse s’y impliquer au moment venu.


Le collectif TE Pays d’Uzès planche depuis fin septembre sur des question identiques. Nous vous révélerons très bientôt le fruit de ce travail collectif !


Une question sur Territoires d’Expérimentations ? N’hésitez pas à nous contacter !