Comment engager une décroissance
répondant à nos besoins essentiels
et ceux de nos territoires ?


Il y a dix ans, le Plan des colibris développait cinq axes prioritaires pour remettre l'économie à sa place, au service de l'intérêt général - du bien-être, de l'autonomie des êtres humains et de la restauration des écosystèmes. Il insistait sur le besoin de :
  • Décentraliser le pouvoir économique et financier et développer des économies locales interconnectées ;
  • Ramener l'argent dans l'économie réelle, au service de la création et des échanges ;
  • Réorienter la fiscalité pour sortir de la spirale croissante des inégalités de revenus et de patrimoines ;
  • Empêcher une appropriation commerciale des biens communs de l'humanité et rendre leur utilisation équitable ;
  • Développer les entreprises et les activités utiles à nos sociétés sur les plans écologique, économique et social.


L’évolution en dix ans


Ces enjeux restent hélas d’actualité. Pendant la crise du Covid, 160 millions de personnes sont tombées dans la pauvreté, alors que la fortune des 10 personnes les plus riches doublait. Le pouvoir économique et financier, aux mains de quelques multinationales, a développé une économie prédatrice de toutes les formes de vie. Les bullshit jobs se sont multipliés et nous ont fait oublier l’essentiel. Il est indispensable de repenser notre projet de société en intégrant les pressions environnementales et sociales. Il faut pour cela reconnaître que la croissance des pays riches est un vecteur d’exploitation sociale et écologique, et entrer dans un régime de décroissance où fin du monde et fin du mois font, évidemment, partie d'un même combat.

Les priorités sont claires


  • Établir une économie qui garantit l'habitabilité de la planète, et réponde à l'urgence écologique tout en réduisant les injustices sociales ;
  • Cheminer d'un modèle d'économie linéaire à un modèle circulaire, basé sur la sobriété et la décroissance ;
  • Modifier les indicateurs de richesse et de bien vivre sur les territoires
  • Repenser le travail en le mettant au service de l’autonomie et la satisfaction des besoins ;
Nous sommes convaincus que la condition pour relever ces grands défis est de remettre l’économie au service de l’intérêt général, une économie démocratique, porteuse de sens et de liens, et qui assure la régénération de nos milieux de vie.

Une consultation pour construire les défis de l’avenir


Depuis dix ans, le Mouvement Colibris se mobilise aux côtés d’autres réseaux sur les défis liés à nos modes de production et de consommation, notre système monétaire, ou encore nos rapports au travail : à travers des centaines d’actions de terrain avec les groupes locaux ; par des Mooc et des parcours en ligne afin de former des dizaines de milliers de citoyennes et citoyens notamment sur la création de monnaies locales, au lancement d’initiatives écologiques. Avec cette consultation, nous lançons la première étape d’une campagne visant à élaborer ensemble d’ambitieux « défis de territoire » au niveau économique et social, et les expérimenter collectivement avec tous les acteurs locaux.



Je participe à la consultation sur l'économie

Saisir une fiche :  Questionnaire Thématique Économie

Annuler




Les ressources

Aucun résultat




Commentaires