Comment élaborer une éducation
plus riche de sens et ouverte sur le monde ?


Il y a 10 ans, le Plan des colibris développait 5 axes prioritaires pour engager une transformation du système éducatif : Axe 1 : Libérer l’école, Axe 2 : Libérer les élèves, Axe 3 : Enseigner la nature et l’intelligence des mains, Axe 4 : Parfaire la formation des enseignant-es et revaloriser leur métier, Axe 5 : Favoriser une société qui prend soin de ses enfants.
L’objectif central était d’accompagner chaque être humain dans la découverte de lui-même (de ses aptitudes, de ses talents), des autres (vie sociale, règles...) et lui transmettre les savoirs et connaissances dont il aura besoin pour s’épanouir dans la société et relever les défis du siècle.
Aujourd’hui, nous avons les mêmes aspirations, mais nous faisons le constat malheureux que la situation s’est encore dégradée

L’évolution en dix ans

Un constat peu positif...
Une précarisation grandissante des métiers de l’enseignement, une augmentation des démissions avec pour conséquence un nombre de postes vacants croissant à chaque rentrée !! Des enseignants qui dénoncent un déficit du bagage pédagogique. Pas ou peu de formations sur l’apprentissage de la coopération aux élèves et la gestion des émotions, pourtant essentielle pour construire une vie d’adulte responsable et en lien avec les autres. Emmener les enfants dans la nature, alors que son impact positif sur leur santé, leur développement émotionnel et social et leurs compétences cognitives, n’est plus à démontrer, relève du parcours du combattant !! Des problématiques encore plus marquées dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV), accentuant ainsi les inégalités subit par ses jeunes.
Quelques avancées : La loi EGalim en 2018, le dispositif des Cités éducatives lancé en septembre 2019 et la naissance du Tous Dehors France en 2019 qui œuvre à influer les politiques sur l’importance du lien à la nature.

Les priorités sont claires

  • Redonner de la noblesse au statut d’enseignant·e pour limiter sa désertification ;
  • Développer la formation continue et les propositions de formations des enseignant·es, en adéquation avec les compétences attendus ;
  • Libérer tous les élèves en leurs faisant vivre des expériences de nature, régulières et variées, dès le plus jeune âge et jusqu’à l’âge adulte ;
  • Apprendre le vivre ensemble, les émotions et la coopération dès le plus jeune âge ;
  • Développer l’approche transversale de l’éducation et impliquer tous les acteurs d’un territoire dans ce grand défi de l’autonomisation des jeunes vers une vie épanouissante
  • Réduire les inégalités pour garantir à chaque enfant le droit à une éducation de qualité
  • Arriver à du 100% bio dans les cantines pour prendre soin de la santé de nos enfants



Une consultation pour construire les défis de l’avenir

Depuis dix ans, le Mouvement Colibris s’est mobilisé, aux côtés d’autres réseaux, pour tenter de relever ces défis en proposant d’expérimenter des initiatives, notamment grâce à des centaines d’actions de terrain avec les groupes locaux ; par des formations en ligne afin de former des dizaines de milliers de citoyen-nes aux principes de la coopération, la communication non violente, les manières de réinventer l’école ; mais aussi en soutenant la création de stages : « Vivre la nature à l’école », ou encore en accompagnant des parents à intégrer du bio dans les cantines ; mais aussi en échangeant durant un an sur l’importance de se reconnecter à la nature avec l’Agora des colibris en 2018-2019 ;
Notre consultation citoyenne est la première étape d’une campagne visant à élaborer ensemble d’ambitieux « défis de territoire » au niveau de l’éducation et de les expérimenter collectivement avec tous les acteurs locaux.




Je participe à la consultation sur l'éducation

Saisir une fiche :  Questionnaire Thématique Éducation

Annuler


Les actualités Éducation

Aucun résultat


Les ressources Éducation

Aucun résultat




Commentaires