Le MagDes idées pour construire demain

Economie sociale, Késaco ?

Pascal Greboval

L’économie sociale regroupe les associations, les mutuelles, les coopératives et les fondations. Avec 7,5 % des actifs occupés en France, l’économie sociale réalise entre 5 et 10% du PIB français. Concrètement, l’économie sociale c’est l’économie non capitaliste.

L’économie capitaliste est basée sur la propriété du patrimoine. En d’autres termes, il y a un ou des propriétaires (généralement appelés actionnaires) qui ont pour but de faire fructifier leur capital et donc de faire prendre de la valeur à l’entreprise. Les décisionnaires sont les propriétaires ou les groupes de propriétaires qui sont majoritaires car ils détiennent la majorité du capital de l’entreprise.
Enfin, si l’entreprise est liquidée, le capital peut être partagé entre les propriétaires.

L’économie sociale c’est un peu le contraire : le capital de l’entreprise (ou organisation) appartient à la personne morale elle-même. Les parts sociales, pendant de l’action dans l’économie capitaliste, ont un prix fixe (pas de fluctuation et donc pas de spéculation possible). Elles peuvent être, assujetties au versement d’intérêts préalablement décidés et plafonnés. La prise de décision est basée sur le principe d’une personne = une voix et non une action = une voix. Enfin, en cas de dissolution de l’entreprise, le capital ne sera pas partagé entre les sociétaires, il sera réinvesti au profit d’une autre coopérative.
On entrevoit déjà qu’il n’y a pas grand intérêt à faire fructifier le capital financier de l’entreprise. Il ne profiterait à personne puisqu’il n’est pas partageable. L’entreprise ou l’organisme a donc pour seul objectif : sa pérennité dans le temps long. Dès lors, les bénéfices éventuels vont servir à augmenter le capital humain (nombre de salariés mais aussi, formation des salariés, etc.), à développer et améliorer les infrastructures.

C’est un pan de l’économie mondiale qui est peu enseigné dans écoles de commerce mais qui présente des aspects intéressants dans le paysage économique mondial.

Au fait, vous saviez que 50 % des établissements bancaires en France sont des entreprises de l’économie sociale ?


 

Ajouter un commentaire