bandeau campagne 2022 : RÉagissons
Recevoir des infos
Le MagDes idées pour construire demain
Mode d'emploi

Des formations pour les bénévoles colibris


Le week-end du 11 et 12 décembre se déroulait une formation aux techniques d’animation auprès des bénévoles des groupes locaux. Un rendez-vous récurrent aux quatre coins de la France, depuis 2019 : Marseille, Metz, Verrières-le-buisson (Essonne), Toulouse, Couserans (Ariège), et aujourd'hui à Nîmes.



Ces rencontres de territoire se déroulent en deux temps, un premier de formation des bénévoles des groupes locaux Colibris et un second temps de mise en relation des communautés Colibris (cotisants, partenaires) avec une "rencontre de territoire"... Afin de décliner au mieux les missions de l’association qui sont d’inspirer, relier et soutenir celles et ceux qui inventent de nouveaux modes de vie, les bénévoles des groupes locaux organisent régulièrement des rencontres sur leur territoire, afin de faire émerger et grandir les initiatives locales.

Ces journées de formation ont pour vocation à transmettre aux bénévoles Colibris des techniques d’animation afin qu’ils puissent proposer sur leur territoire des espaces favorisant l’échange, du débat, l’émergence d’idées et de projets. Des animations telles que le « cercle samoan », le « porteur de paroles » ou le « débat mouvant », ont été explorées pour permettre le débat et les confrontations d’idées, mais aussi la méthode des six chapeaux de Bono, pour poser les premiers jalons d’un projet. À cela, se sont ajoutés quelques « brises-glaces » et « energisers », qui permettent de pimenter les événements. Autant d'outils que Colibris transmet au fil de ces rencontres, pour faciliter la coopération et l’émergence d’actions.

Le soir même, les participants de la formation ont pu s‘essayer à l’animation, et expérimenter ces techniques, lors de la "rencontre de territoire" avec les cotisants et les sympathisants. Les personnes présentes ont pu contribuer à redéfinir le rôle du groupe local de Nîmes qui nous recevait, et ses liens avec les autres associations du territoire. L’intention de la soirée était, grâce à l’animation d’un cercle samoan, de récolter les besoins et attentes envers ce groupe, dans l’objectif de lui redonner un nouveau souffle.

Une illustration de la pertinence du "faire sa part" collectif, autant dans la préparation d’une rencontre que dans la réalisation de ce qui en émerge !


Vous voulez vous engager dans le mouvement ? Rejoignez un groupe local !

Commentaires

Cet article vous a donné envie de réagir ?

Laissez un commentaire !