Le MagDes idées pour construire demain

Rentrée... quand "motivé" rime avec "culpabilité"

La rentrée des classes, la reprise du boulot et le coup de chaud !

C’est le moment des compilations d’agendas mais aussi des résolutions.
Cette année je m’y mets ! Et c’est souvent là qu’arrive aussi, de manière insidieuse, un sentiment beaucoup moins mobilisateur, celui de la culpabilité.

Tout cela part pourtant d’un bon sentiment, on a tellement envie de bien faire que l’on peut vite se rendre compte de l’étendue de la tâche…
Je voudrais enfin donner du temps pour cette association mais je n’ai que deux heures par semaine et je ne voudrais pas les décevoir, je voudrais enfin m’approvisionner directement auprès des producteurs mais entre le boulot et les activités des petits, y aller toutes les semaines me prend trop de temps, je voudrais enfin mettre en place un système de partage d’objets avec mes voisins mais je ne voudrais pas qu’ils me prennent pour une personne excentrique, etc.
Toutes ces choses, qui pourtant nous tiennent à cœur, peuvent alors parfois, paradoxalement, nous tirailler entre nos valeurs profondes, notre envie sincère et la réalité de notre quotidien. C’est ce que l’on appelle notre écologie interne.

Chaque personne, en fonction de ses valeurs, de ses besoins, de ses limites, de ses croyances se construit au fil des ans son propre écosystème où elle se sent bien avec elle-même et les autres, où elle est alignée. La culpabilité ou un sentiment de mal-être mais aussi plus grave le burn-out sont des signes internes de non alignement, de non-respect de soi.

Comment faire alors pour rester motivé et mettre en pratique les bonnes résolutions de la rentrée ?

Repenser à la légende du colibri pardi !

Même s’il ne s’agit que d’une goutte d’eau, que cela peut sembler dérisoire au vue de la multitude de choses à faire, cette goutte d’eau vous apportera autant que ce qu’elle donne aux autres.
De plus, elle vous nourrit. Cette goutte d’eau étant finalement tout  à fait réalisable, elle renforce votre énergie et votre envie pour vous conforter dans vos convictions et vos choix.

C’est aussi la logique des petits pas. Si vous voulez faire un grand écart tout de suite, c’est le claquage assuré. En revanche, au fur et à mesure, apprendre pas à pas à aller plus loin, là c’est réalisable et entraînant !

Finalement, la rentrée c’ est formidable, nous avons les meilleurs coachs du monde sous nos yeux. Et oui, avec tous les nouveaux apprentissages à acquérir, il suffit de regarder nos enfants. Ils se développent et apprennent petit pas par petit pas. Apprendre à marcher ne s’est pas fait du premier coup, du comme l’apprentissage de la lecture mais finalement, les voilà de plus en plus autonomes !

C’est décidé, pour cette rentrée, je m’autorise à prendre le temps, à faire des erreurs aussi et à me féliciter quand c’est bien !


Flore Cercellier
Positive Effect Consulting
www.positive-effect.fr 

Commentaires

Cet article vous a donné envie de réagir ?

Laissez un commentaire !

Ajouter un commentaire