bandeau campagne 2022 : RÉagissons
Recevoir des infos
Le MagDes idées pour construire demain
Mode d'emploi

Comment organiser un événement éco-responsable ?


Penser à l'environnement dans l'organisation d'événements devient incontournable et indispensable. On voit d'ailleurs que le secteur prend un tournant dans ce sens depuis plusieurs années. Les événements éco-responsables adoptent très souvent des approches systématiques afin de réduire l’utilisation de matériels qui consomment beaucoup d’énergie,  d'intégrer le recyclage et d'adopter une communication responsable. Rendre écologique votre événement vous permet de sensibiliser, directement et indirectement, vos visiteurs à l’importance de la préservation de notre environnement. Colibris le Mag vous donne les 5 règles d'or à suivre pour organiser un événement éco-responsable.


Infos Covid19
Ce que vous lirez dans l’article peut s’appliquer dès aujourd’hui dans vos événements mais tenons compte du COVID 19 qui circule toujours. Aussi, nous préconisons d’annuler ou reporter vos évènements si vous le pouvez/souhaitez ou de suivre ces indications.


1 - Un lieu accessible

La réussite de votre événement éco-responsable passera par le choix du lieu. Les transports et déplacements sont la source la plus importante d’impacts environnementaux d’un événement. Assurez-vous donc que le lieu où se tient le vôtre est facilement accessible en transports en commun (train, bus, tramway, covoiturage, etc.), à vélo, à pied. Le but est d’éviter l’utilisation des voitures individuelles et ainsi de limiter le risque de pollution. Pour optimiser les déplacements, il est conseillé d’élaborer un plan de mobilité à l’endroit du public, des intervenants, des bénévoles, etc. Vous pouvez aussi proposer aux intervenants et aux participants des lieux d'hébergement qui sont à proximité et qui sont éco-labellisés. 

Les bons outils


©Pexel


2- Du matériel réutilisable 

Il est important de privilégier l'utilisation des produits et les installations réutilisables et recyclables. Pour cela, prendre des installations qui sont dé-constructibles et non « démolissables », utiliser des matériels éco-conçus, entièrement réutilisables, ou comprenant des éléments recyclables et facilement stockables. Si vous utilisez du bois, prenez du bois local voire labellisé FSC ou PEFC ; utilisez des peintures éco-labellisées. Vérifiez que certains éléments sont éco-respectueux, dans le bâtiment où vous organisez votre événement. S’agissant des toilettes, assurez-vous qu’elles sont équipées d’une double chasse et de robinets à arrêt automatique. Abstenez vous des lieux surchauffés en hiver (pas plus de 19°) et hyper climatisés en été (pas moins de 24°) ; ils surconsomment en énergie électrique. Privilégiez la lumière naturelle à l’intérieur et évitez d’allumer les lumières. Vous pouvez aussi demander à être raccordé à un réseau électrique. Cela évitera l’utilisation d’un groupe électrogène, surtout pour des événements de plusieurs jours.

Pour une bonne gestion de l’eau, il est recommandé d’installer des robinets d’eau à arrêt automatique rapide avec des économiseurs d’eau ; d’envisager l’utilisation de citerne à eau. 

Les bons outils

©Pexels

3 - Le buffet local, bio et sans gaspillage !

C’est l’une des démarches logistiques qui polluent le plus lors des événements. Il est donc primordial de préserver l'environnement lors de la phase de restauration de votre événement. Pour cela, il faut idéalement acheter des denrées qui sont cultivées ou fabriquées près du lieu de l’évènement : consommer local.  Cela évite de transporter ces denrées d’une autre localité qui se trouve à plusieurs centaines de kilomètres ; et de stocker dans des chambres froides qui consomment beaucoup en énergie. Le choix d’aliments et de boissons bio ou issus de modes de productions plus durables, de traiteurs qui sont engagés dans une démarche responsable, de structures d’insertion, etc sont autant de critères à respecter et à privilégier. Pour éviter le gaspillage, vous pouvez gérer les excédents en proposant des gourmets bags (restes secs à emporter) ou en donnant à une association d'aide alimentaire. 

Les bons outils


©unsplash

4 - Zéro déchet, zéro emballages jetables

Vous aurez probablement besoin de faire la vaisselle. Il faut alors opter pour une vaisselle à usage multiple : écocups, compostage et biodégradable. Évitez surtout d’utiliser des couverts en plastique et en amidon et les gobelets (ils mettent de 100 à 1 000 ans pour se décomposer). Organisez votre tri de déchets en mettant en place des dispositifs de collecte de bouteilles par exemple. Mettez aussi vos équipes dans le bain en leur expliquant la démarche. Vous pouvez installer des composteurs pour les déchets organiques. Et pour le rejet des eaux usées, utilisez un séparateur à graisse qui est dimensionné et bien entretenu régulièrement ; privilégiez des sacs biodégradables ou réutilisables, installez des cendriers (et assurer leur vidage régulier) et des poubelles en nombre suffisant sur tout le site.

Les bons outils


©Pixabay

5 - Une communication responsable

Aussi importante et essentielle qu’elle soit dans l’organisation d'événements, la communication dans le cadre d’un événement éco-responsable s’adapte. Elle peut être conçue avec un moindre impact sur l’environnement. Elle doit être ciblée en fonction des équipes, des bénévoles, des organisateurs, des prestataires, du public, etc. Dématérialisez votre communication en mettant en place une billetterie en ligne avec un billet dématérialisé lisible sur tous les types de téléphones portables ; utilisez du papier recyclé ou éco-labellisé, de taille classique afin d’éviter les chutes, et de qualité adaptée à l’usage, etc. Internet est une bonne aubaine pour communiquer (sites, blogs, réseaux sociaux) ; utilisez les SMS pour envoyer les plans, newsletters, informations, etc. Et si la dématérialisation du message ne peut être faite, imprimez recto verso, sans aplat consommateur d’encre, avec encres végétales, sollicitez un imprimeur ayant un label environnemental ; ne distribuez pas de tracts pour éviter tout abandon sur le site de la manifestation et ses abords. L’autre point important est la vente de produits/goodies utiles, réutilisables et éco labellisés (sacs réutilisables, objets promotionnels éco-conçus), produits et textiles bio et issus du commerce équitable ; limitez surtout les affiches et n’affichez pas sur les mobiliers urbains ou façades.

Les bon outils

 

©Pexels


Aller plus loin

Commentaires

Cet article vous a donné envie de réagir ?

Laissez un commentaire !