Le MagDes idées pour construire demain

Film : "Et je choisis de vivre"

À tout juste 30 ans, Amande perd son premier et unique enfant, alors âgé de presque un an. Pour se reconstruire, elle entreprend un parcours initiatique dans la Drôme, accompagnée de son ami réalisateur, Nans Thomassey. Ensemble, et sous l’œil de la caméra, ils partent à la rencontre d’hommes et de femmes qui ont, comme Amande, vécu la perte d’un enfant. 

La mort, le deuil, la souffrance de la perte d'un être cher, sont autant de sujets sur lesquels le mouvement Colibris ne se penche que rarement. Si la question du changement intérieur peut nous avoir amenés sur ce terrain, nous ne sommes jamais vraiment allés plus avant dans l'exploration de cette dimension de la vie. Or, si le deuil ne se place pas vraiment au cœur de la démarche du Colibris qui "fait sa part" pour changer de monde, nous avons tout de même souhaité faire un pas de côté en vous invitant à aller voir ce long-métrage réalisé par Nans Thomassey et Damien Boyer. 

Car, au-delà de la simplicité de la démarche d'Amande et de l'intensité des émotions qui émanent de cette marche salvatrice, c'est aussi de ressourcement au sein de la nature dont parle ce documentaire. Des émotions dans ces paysages saisissants des monts drômois, dans ses forêts moussus, sur les parois de ses falaises, qui sont là et qui apaisent, malgré tout ; du rapport d'Amande aux autres, amis, voisins, inconnus qui soutiennent, inspirent et partagent les épreuves à traverser ; de son rapport à elle-même et au monde qui dicte ses règles sans jamais les expliquer.

Suivre Amande et Nans sur les magnifiques crêtes de la Drôme est aussi un moyen de se connecter à soi et à ce qui est en partage entre tous les hommes et les écosystèmes - la vie et la mort.

Sortie le 5 juin 2019.

En savoir plus sur "Et je choisis de vivre"

Voir les salles où est projeté le film



Commentaires

Cet article vous a donné envie de réagir ?

Laissez un commentaire !