Le MagDes idées pour construire demain

L’écohameau de Verfeil-sur-Seye, une (r)évolution réussie !


Article paru dans KAIZEN n° 44, mai / juin 2019



Lancé voilà plus de dix ans , l’écohameau de Verfeil-sur-Seye a bien grandi ! Cet habitat participatif a su trouver un équilibre grâce au temps, mais aussi à de mûres réflexions et à
différents projets.



La vie à Verfeil-sur-Seye est active et en parfaite harmonie avec la nature qui l’environne. Orientés plein sud, face au village, les trois hectares aménagés, dont un constructible, sont naturellement délimités par la végétation et le ruisseau Nego Soume. Aujourd’hui, sept maisons de 60 à 140 mètres carrés sont installées, avec une huitième en construction et un terrain prêt à bâtir. Équipées de toilettes sèches, d’une collecte d’eau pluviale, d’une électricité verte (via Enercoop), de chauffe-eau solaires, ces habitations bioclimatiques sont bâties avec des matériaux écologiques sélectionnés par les résidents : murs en bottes de paille, enduits naturels, structures en bois… 

S’ajoutent à cela des équipements collectifs dont une halle ouverte avec cuisine et un atelier, un système de phytoépuration, un poulailler, un potager et un « jardin-forêt ». Lancé en 2018 avec un financement participatif, ce projet à long terme a connu ses premiers aménagements avec la plantation de 300 arbres, la création de retenues d’eau, de noues et de buttes en permaculture favorisant la biodiversité. 

Priorité au vivre-ensemble 

Huit foyers vivent sur place constituant un groupe intergénérationnel de 5 à 72 ans, composé de douze adultes, actifs et retraités, et de huit enfants, scolarisés dans une école voisine. Ce collectif aux accents lusophone, anglais ou flamand prône au quotidien un équilibre de vie entre l’humain et la nature, le collectif et l’individuel. « L’enrichissement se fait par les personnes… et l’écosystème existe à tous les niveaux, dans les habitats comme au potager ! glisse avec sourire Elsa, traductrice et jeune maman, installée depuis trois ans. J’apprécie la force du groupe, son enthousiasme et je puise chez les autres pour avancer. » 

À Verfeil-sur- Seye, la solidarité est inhérente et naturelle. « Ce sont les personnes qui construisent le lieu ! » clame Stephan, un des pionniers. Pour en faire partie, il faut participer à différentes rencontres, échanger avec les habitants, marquer sa motivation, avant d’acter son désir par écrit. L’inclusion est approuvée si le projet du foyer demandeur est bien en cohérence avec l’écohameau. Pour les grandes décisions, des réunions ou « cercles de parole » sont organisés chaque semaine. Chacun y donne son avis, quel que soit son âge, et émet des propositions. C’est le consentement qui prime : pas d’objection, la proposition est adoptée. Sinon, elle est retravaillée jusqu’à ce qu’elle convienne à tous. Ces rencontres sont complétées par un « cercle de partage », une fois par mois, sur un thème choisi au hasard. Une façon d’échanger sur autre chose que la vie du hameau. Une journée de travail collectif hebdomadaire est proposée, avec des attributions libres, selon son envie et son temps. Afin de mieux organiser les tâches, des « commissions » ont été constituées : habitat, entretien, communication. L’implication est essentielle, comme la mutualisation qui s’applique en toute occasion : achats communs, matériel de bricolage et autres équipements utiles à tous. 

Le bon sens devient une règle de vie : on s’informe quand quelqu’un a besoin de quelque chose, quand on fait une course, on favorise le covoiturage, on veille sur les enfants et on emprunte l’allée piétonne du hameau pour mieux se croiser et se tenir informés. Lieu de vie ouvert et actif toute l’année, le hameau accueille également les personnes extérieures désireuses de participer aux rencontres. Les avis et les expériences sont partagés à l’occasion de portes ouvertes, de chantiers participatifs et d’ateliers sur l’écoconstruction ou la permaculture, comme avec Daniel du Jardin des Possibles installé sur place.


Pour aller plus loin

Commentaires

Cet article vous a donné envie de réagir ?

Laissez un commentaire !