bandeau campagne Nouvelle (R)
Recevoir des infos
Le MagDes idées pour construire demain
Mode d'emploi

35 podcasts pour entendre les oasis de l’intérieur

[LA VOIX DES OASIS] La Ferme de Chenèvre


Vivre en oasis ne signifie pas systématiquement vivre isolé et à la bougie ! Chaque écolieu ressemble au collectif qui lui donne vie. En partenariat avec Kaizen Magazine, Colibris et la Coopérative OasisAlexandre Sattler donne la parole aux habitants de ces lieux hors du commun. Ils nous racontent la diversité des expériences, de leurs réussites et de leurs difficultés….

Recevez chaque semaine un épisode par mail !



La ferme de Chenèvre est « un petit univers qui fait comprendre le grand monde ». Située dans le Jura, cette oasis est à la fois un lieu de vie et un terrain d’expérimentation aux multiples facettes qui valorise la coopération.



Un lieu de vie et d’activités 

« Nous souhaitions aussi faire de la ferme un lieu d’activités professionnelles diverses. Si l’on veut être autonome et résilient, l’habitat ne suffit pas… », explique Manon. Très rapidement, elle a donc lancé son activité de maraîchage bio en traction animale pendant que Virginie installait son atelier de céramique. La première récolte de Manon a pris le chemin des Biocoop de la région, et les créations de Virginie ont été vendues dans la France entière. Terre de Pains, SCOP montée par quatre artisans-boulangers bio, s’est emparée du fournil. Morgane, vigneronne voisine, va disposer sa prochaine vendange dans les caves, renouant ainsi le fil séculaire de l’activité vinicole du lieu. De son côté, Yorgos, passionné de restauration, mais écœuré des conditions d’exercice de celle-ci en ville, relance petit à petit son entreprise. Et Maryline réfléchit au développement d’un accueil touristique.


Vivre ou faire le projet ?

À la ferme de Chenèvre, il y a beaucoup de partage de savoir-faire. Frédéric a, par exemple, transmis son expérience d’autoconstruction. « Quand je suis arrivé, je n’avais jamais fait de travaux de construction. Maintenant, je suis référent plomberie et électricité ! », raconte Yorgos. Le collectif valorise l’expérimentation : les apprentissages valent autant que le résultat, et le droit à l’erreur existe.

Néanmoins, tous admettent que la vie communautaire n’est pas un long fleuve tranquille. Le rythme d’un week-end de travail par mois ne colle pas toujours aux envies ou aux besoins. « Cela fait presque trois ans, on commence à avoir une meilleure idée de ce que c’est que “vivre ensemble”, explique Yorgos. Ce qui nous occupe aujourd’hui, c’est de trouver des temps pour vivre le projet plutôt que le faire. »


En savoir plus

L'article du Mag



La Voix des Oasis : 35 podcasts pour entendre les oasis de l’intérieur

Depuis des années, des centaines de lieux développent des solutions efficaces pour habiter joyeusement cette planète tout en préservant les écosystèmes. En ville ou à la campagne, tous ont en commun de remettre le collectif, l’autonomie, la sobriété et la solidarité territoriale au centre de leurs vies. En partenariat avec 
Kaizen Magazine, Colibris et la Coopérative OasisAlexandre Sattler est allée à leur rencontre pour les interroger.
Vivre en oasis ne signifie pas systématiquement vivre isolé et à la bougie ! Chaque écolieu ressemble au collectif qui lui donne vie. Il existe autant d’architectures humaines et habitées que de lieux ! Comment s’organise l’écovillage ? Comment est réparti le travail commun ? Comment prend-on les décisions ? Qu’en est-il des questions financières : achat de terrain, des maisons, des matériaux, des outils… ? Autant de questions auxquelles chaque lieu répond à sa façon.
La parole est donc donnée à tous ceux qui ont fait le choix du collectif et de la sobriété. Cette série de 35 podcasts tente de dessiner un aperçu de la diversité des expériences, de leurs réussites et de leurs difficultés. Et peut-être, de donner à certains l’envie de se lancer…



Commentaires

Cet article vous a donné envie de réagir ?

Laissez un commentaire !