Le MagDes idées pour construire demain

Provence Verte : un lycée agricole alternatif !

5 octobre 2015

Maintenir du foncier, installer des jeunes, créer des outils collectifs au service de la profession agricole, fournir la restauration collective avec des produits locaux, sains et de qualité, tels sont les défis ambitieux que le Lycée Privé Provence Verte se lance, en plus de sa mission d'enseignement !

Le lycée Provence Verte, à Saint-Maximin-la-Sainte-Baume dans le Var, accueille environ 500 élèves et apprentis de la 4e à la Terminale. Il propose des Bac Technologique ou Bac Professionnel avec comme options : service aux personnes et aux territoires, vigne et vin et élevage. Les anciens élèves sont aujourd’hui installés comme éleveurs, viticulteurs, maraîchers…

La ferme au lycée

En conversion bio, la ferme est en plein essor avec un élevage de chèvres et de brebis laitières, quelques chevaux, des volailles, des serres maraîchères et horticoles, des vignes et des surfaces fourragères pour alimenter le troupeau. Une fromagerie permet de fabriquer yaourts et fromages. Les travaux à la ferme sont très prisées des élèves, dès la classe de 4e. Les jeunes peuvent participer à des activités variées, qui peuvent les conforter dans leur projet professionnel et remotiver des élèves parfois en échec scolaire dans la filière générale classique. Plusieurs reprennent ainsi goût à l’école.

La cantine : de la fourche à la fourchette !  

La démarche du lycée est de sensibiliser les élèves à une alimentation saine, de qualité et de saison. L’approvisionnement de la cantine se fait au maximum avec des produits frais et locaux et en partie avec des produits de la ferme du lycée : bio et local… c’est l’idéal ! Les élèves qui travaillent dans les serres  ont le plaisir de retrouver dans leur assiette la salade ou les radis cueillis le jour même ou les yaourts fabriqués la veille. Quant aux poulets de la ferme, quelle saveur ! Tout cela donne en effet du sens et de l’importance à ce qu’ils font.

Préserver les terres agricoles

Le bassin agricole de la commune de Saint-Maximin s’étend sur environ 800 ha. Comme partout dans la région, la pression foncière est forte même si paradoxalement, il n’est pas rare de voir des terres en friches. Pour les jeunes diplômés qui cherchent à s’installer, l’accès au foncier est un problème récurrent.

Le lycée a donc initié une démarche en lien avec d’autres partenaires institutionnels (communes, chambre d’agriculture, Safer…). Cela a permis la signature d'une convention pour la préservation et la redynamisation des terres agricoles, la création d’îlots fonciers et la mise en culture de friches. Plusieurs agriculteurs arrivent à l’âge de la retraite, l’objectif est de permettre la relève avec l’installation de jeunes agriculteurs !

Création d’une légumerie

À Saint-Maximin, plus de 4000 repas sont servis dans la restauration collective (écoles, lycées, structures d’accueil). Afin de favoriser un approvisionnement local, le lycée a décidé de construire une légumerie. Ce bâtiment de 300 m2 permettra de trier, laver, éplucher et conditionner des légumes en tous genres, de préférence bio, et de fournir aux cantines locales des produits directement utilisables. Le bâtiment sera quasiment autonome en énergie, avec 300m2 de panneaux photovoltaïques. La légumerie sera un outil collectif, accessible aux maraîchers de Saint-Maximin qui en auront besoin.

Des projets au service du territoire local

Le lycée initie d'autres projets pour permettre l’installation des jeunes et conforter les filières existantes : mise en place d’une coopérative d’utilisation du matériel agricole, construction d’un abattoir de volailles, micro-crèche pédagogique... Cette dernière permettra les apprentissages pédagogiques in situ des élèves de la filière services à la personne, tout en répondant aux attentes des entreprises des zones commerciales à proximité du lycée.


Plus d'infos : www.lycee-provence-verte.fr
 

Ajouter un commentaire