bandeau campagne 2022 : RÉagissons
Recevoir des infos
Le MagDes idées pour construire demain
Mode d'emploi

35 podcasts pour entendre les oasis de l’intérieur

Nous avons construit nos maisons ensemble, avec du bois et de la paille


Vivre en oasis ne signifie pas systématiquement vivre isolé et à la bougie ! Chaque écolieu ressemble au collectif qui lui donne vie. En partenariat avec Kaizen Magazine, Colibris et la Coopérative Oasis, Alexandre Sattler donne la parole aux habitants de ces lieux hors du commun. Ils nous racontent la diversité des expériences, de leurs réussites et de leurs difficultés….

Recevez chaque semaine un épisode par mail !


Lomézon est un habitat participatif construit par ses sept foyers avec du bois et de la paille. Ils ont emménagé en juillet 2016 et réalisé ainsi un rêve collectif conciliant engagement social et écologique..

Dans ce podcast, Blandine nous explique comment et pourquoi elle a rejoint avec son mari un projet d’habitat participatif. Avec Catherine, elle évoquera également la charte, d’éco construction, de sociocratie, de vivre ensemble, de mixité et de liens intergénérationnels.

©Alexandre Sattler

Des constructions en accord avec les valeurs des habitants : sobres et écologiques

« Nous construisons un projet collectif en respectant les idéaux, les besoins, les moyens de chacun, explique le groupe. Nous concevons des maisons qui utilisent peu d’énergie, nous limitons l’impact écologique sur le terrain, installons une phyto-épuration et travaillons le plus possible avec des entreprises et matériaux locaux. »

Sept  logements sont aujourd’hui répartis dans trois bâtiments bioclimatiques, en ossature bois et isolation paille - projet  réfléchi à l’origine avec le concours d’un architecte.

Nous concevons des maisons qui utilisent peu d’énergie

Le beau terrain d’implantation de ces maisons, situé au lieu-dit l’Hommet, est arboré. Il partage espaces d’agrément (aires de jeux et de repos pour petits et grands) et utilitaires (potager, arbres fruitiers, poulailler, compost). Au milieu du terrain, le vieux cabanon, trace du patrimoine local, a été restauré.

Des parties collectives permettent au collectif de de mutualiser l’espace et le matériel : des ateliers, un garage à vélos, des chambres d’amis...

©Alexandre Sattler

Lomézon en 9 chiffres clefs

Terrain : 9700 m²

Coût global de Lomézon : 1 545 000 € TTC

Familles : 7

Bâtiments d’habitation : 3

Distance depuis le centre de Die : 2 km

Début du chantier : mars 2015

Lomezon habité : juillet 2016

Nombre d’enfants : 7 (et 12 adultes)

1 personne = 1 voix

©Lomezon

Questions sociales et écologiques au centre

Le projet a émergé en 2011 puis s’est précisé au fil des ans, avec les apports successifs des personnes rejoignant l’aventure. Les questions sociétales (emploi, mal-logement, vivre-ensemble, fragilité économique) autant que la dimension écologique ont toujours préoccupé les habitants. Quatre grands principes sont ainsi déclinés à Lomézon :

  • travailler des entreprises locales (de l’emploi ancré dans un territoire, des liens renforcés, une emprunte écologique réduite) ;
  • chercher  à créer une tangente à l’habituel choix cornélien propriétaire-tenu-par-son-emprunt ou locataire-dans-un-logement-de-moindre-qualité ;
  • faire jouer la solidarité financière et en mutualisant des espaces, nous cherchons à rendre le projet le plus accessible possible ;
  • aspirer à développer de nouveaux liens de voisinages, internes et externes à Lomézon.

©Alexandre Sattler


La Voix des Oasis : 35 podcasts pour entendre les oasis de l’intérieur

Depuis des années, des centaines de lieux développent des solutions efficaces pour habiter joyeusement cette planète tout en préservant les écosystèmes. En ville ou à la campagne, tous ont en commun de remettre le collectif, l’autonomie, la sobriété et la solidarité territoriale au centre de leurs vies. En partenariat avec Kaizen Magazine, Colibris et la Coopérative OasisAlexandre Sattler est allée à leur rencontre pour les interroger.
Vivre en oasis ne signifie pas systématiquement vivre isolé et à la bougie ! Chaque écolieu ressemble au collectif qui lui donne vie. Il existe autant d’architectures humaines et habitées que de lieux ! Comment s’organise l’écovillage ? Comment est réparti le travail commun ? Comment prend-on les décisions ? Qu’en est-il des questions financières : achat de terrain, des maisons, des matériaux, des outils… ? Autant de questions auxquelles chaque lieu répond à sa façon.


La parole est donc donnée à tous ceux qui ont fait le choix du collectif et de la sobriété. Cette série de 35 podcasts tente de dessiner un aperçu de la diversité des expériences, de leurs réussites et de leurs difficultés. Et peut-être, de donner à certains l’envie de se lancer…





Commentaires

Cet article vous a donné envie de réagir ?

Laissez un commentaire !